MENU

Les régimes volontaires ont accumulé 7 M$ au Canada

par Alain Thériault | 17 mai 2016 06h30

Sally Brick

Les régimes volontaires au Canada ont compté pour 20 % des régimes de retraite mis en place au pays en 2015, mais pour seulement 1 % des dépôts, pour un peu moins de 7 M$.

Au Canada, le marché des régimes de retraite à cotisations déterminées a 720 millions de dollars (M$) de nouveaux dépôts, 5 543 nouveaux régimes, plus de 219 000 nouveaux participants et 4,9 milliards de dollars (G$) en nouveaux transferts d’actifs en 2015.

« Lancés dans quelques provinces il y a à peu près un an, le régime de pension agréé collectif (RPAC) et le régime volontaire d’épargne-retraite (RVER), lancé au Québec seulement, ont représenté une part minime des nouveaux dépôts dans l’ensemble des participants à un régime à cotisation déterminé en 2015 », a souligné Sally A. Brick, responsable de recherche au LIMRA Retirement Institute. Elle a précisé que les données portant sur le RPAC et le RVER ont été ajoutées au sondage de LIMRA depuis le premier trimestre de 2015.

Avec un pourcent des dépôts effectués en 2015, soit 6,94 M$, les régimes volontaires demeurent loin des REER collectifs, qui en ont récolté 44 % (316,67 M$), et les régimes de pension agréés traditionnels, qui en ont récolté 42 % (300,34 M$), révèle l’étude intitulée Canada Pension Market. Si les dépôts dans les régimes traditionnels sont en croissance de 7 % par rapport à 2014, ceux dans les REER collectifs sont en recul de 5 %.

Récents, ces régimes comptent encore très peu d’actif. Les régimes de pension agréés traditionnels ont accaparé pour leur part 65 % des nouveaux actifs de 2015 et les REER collectifs, 25 %.

L’implantation obligatoire du RVER pour les entreprises de 20 employés et plus d’ici au 31 décembre 2016 aura stimulé la mise en place de plusieurs régimes, mais l’implantation du RPAC est volontaire. LIMRA en dénombre 1 133 en 2015, avec 7 326 participants. À titre de comparaison, il s’est instauré 2 473 REER collectifs en 2015, avec 95 908 participants, et 709 régimes de pension agréés traditionnels, avec 70 545 participants.

Alors que le nombre de régimes mis en place affiche une progression constante depuis 2010, les nouveaux dépôts ont connu un sommet en 2014 en dépassant les 850 M$, pour retomber en 2015 à 720 M$.  Avec 40 % des nouveaux dépôts dans les régimes au Canada, soit 308,93 M$, l’Ontario a connu un recul puisque sa part était de 52 % en 2014. Elle a perdu sa part aux mains de l’Ouest canadien, qui a vu les nouveaux dépôts à ses régimes passer de 26 % à 37 % du total canadien entre 2014 et 2015, pour un total de 286,09 M$. À 19 %, la part du Québec a gagné un point de pourcentage durant cette période pour un total de 143,44 M$, alors que la part des provinces de l’Atlantique est demeurée de 4 %, soit 34,29 M$.

Relativement récent, le compte d’épargne libre d’impôt (CELI) collectif prend discrètement sa place, presque en tête-à-tête avec le régime de participation différée aux bénéfices (RPDB).

Avec seulement trois compagnies qui l’offrent, il compte malgré tout pour 9 % des nouveaux régimes établis en 2015, pour un total de 488, avec 5 511 participants. Le RPDB a compté pour 12 % des nouveaux régimes instaurés en 2015, pour un total de 672, avec 34 265 participants. Le CELI a reçu 1 % des nouveaux dépôts de 2015, soit 5,46 M$, et le RPDB 7 %, soit 54,86 M$.

L’année 2015 est la première où les chiffres des RPAC et des RVER sont compilés.

Publicité
Sur le même sujet …