MENU

Les régulateurs proposent d’interdire les options binaires pour les personnes physiques

par La rédaction | 27 avril 2017 09h47

Les Autorités canadiennes en valeurs mobilières (ACVM) ont dernièrement publié pour consultation le Règlement 91-102 sur l’interdiction visant les options binaires. Le projet de règlement interdirait toute publicité, offre, vente ou autre opération relative à des options binaires auprès de personnes physiques.

« Nous sommes très préoccupés par le volume croissant des pertes et des plaintes des investisseurs dues aux options binaires, a déclaré Louis Morisset, président des ACVM et PDG de l’Autorité des marchés financiers. L’interdiction proposée est au cœur des efforts déployés pour mettre fin à la fraude des options binaires au Canada. »

Les options binaires sont comparables à un pari où les investisseurs misent sur le rendement d’un actif sous-jacent, habituellement une monnaie, une marchandise, un indice boursier ou une action. Elles peuvent être commercialisées sous d’autres appellations, notamment « option tout ou rien » (all-or-nothing option), « option actif ou rien » (asset-or-nothing option), « option numérique » (digital option), « option à rendement fixe » (fixed-return option) et « option une touche » (one-touch option).

Les sociétés et les personnes physiques qui exploitent des plateformes de négociation d’options binaires sont souvent situées à l’étranger. Aussi, Le fait que les investissements soient effectués à l’extérieur du Canada est un indice courant de fraude. En effet, un investisseur pourrait avoir beaucoup de mal à récupérer son argent si quelque chose tournait mal. 

Publicité
Sur le même sujet …