MENU

Les tempêtes du mois de janvier aux États-Unis ont couté 600 M$

par Mathieu Carbasse | 16 février 2015 12h58

Dans son rapport mensuel, l’assureur américain Aon fait le point sur les intempéries qui ont impacté les États-Unis au mois de janvier 2015. Au total, les dommages et pertes économiques ont été estimés à 600 M$.

Un courant froid venu de l'Arctique ainsi qu’un clipper albertain a touché le centre et l’est des États-Unis du 6 au 11 janvier dernier. Des vents forts, conjugués à des températures glaciales et à des chutes de neige renforcées par un effet de lac ont conduit à la mort d'au moins 15 personnes dans l'Illinois, le Wisconsin et la Pennsylvanie. Avec le refroidissement éolien, les températures ont chuté jusqu’à -30˚F (soit -34˚C), incitant les autorités locales à fermer certaines écoles et à ouvrir les centres d’hébergement d'urgence. Au total, cette vague de froid aura représenté des pertes (propriété, interruption des affaires, agriculture) estimées à environ 100 millions de dollars (M$).

Par ailleurs, un puissant nor'easter (en français, tempête du nordet) a impacté le nord-est du 26 au 28 janvier. La tempête a entraîné des chutes de neige record dans certaines zones (jusqu’à 36 pouces (soit 91,44 centimètres) enregistrés dans le Massachusetts) et a paralysé les grandes villes du nord-est des États-Unis. L'état d'urgence a été déclaré dans le Connecticut, le Maine, le Massachusetts, le New Hampshire, le New Jersey, l’État de New York et Rhode Island. Des vents forts ont causé des pannes d'électricité, tandis que la tempête a inondé plusieurs villes côtières. Au total, les dommages et pertes économiques ont été estimés au minimum à 500 M$. Pour la seule ville de New York, l'interruption de l’activité économique aurait coûté près de 200 M$.

Publicité