MENU

Les travailleurs craignent davantage que les retraités de manquer d'argent à la retraite

par Hubert Roy | 19 février 2015 13h01

Un nombre plus élevé de travailleurs que de retraités actuels croient qu'ils risquent de manquer d'argent à la retraite, d'après les résultats du sondage sur l'indice canadien de report de la retraite Sun Life 2015. Selon l’assureur, plus du tiers des gens qui sont actuellement sur le marché du travail, comparativement à un retraité sur sept, croient qu'il y a un risque élevé que leur épargne-retraite ne suffise pas à répondre à leurs besoins jusqu'à la fin de leur vie.

Par ailleurs, le nombre de Québécois qui s'attendent à devoir travailler après l'âge de 65 ans a dépassé le nombre de ceux qui s'attendent à pouvoir prendre une retraite complète. Ce nombre a augmenté au cours des sept dernières années, et aujourd'hui plus d'un travailleur québécois sur deux (soit 53,5 %) s'attend maintenant à travailler après l'âge de la retraite, dont 27,1 % à temps plein et 26,4 % à temps partiel, comparativement à 28,9 % qui s'attendent à prendre une retraite complète.

La firme Ipsos Reid a mené ce sondage pour le compte de la Financière Sun Life entre le 5 et le 22 décembre 2014.  Pour les besoins du sondage, Ipsos Reid a interrogé en ligne un échantillon formé de 3 000 travailleurs canadiens âgés entre 30 et 65 ans, au moyen du panel en ligne d'Ipsos. L'échantillon a été établi selon la méthode des quotas pondérés afin d'assurer que sa composition reflète celle de la population adulte selon les données du dernier recensement, et de fournir un échantillon probabiliste approximatif.

Publicité
Sur le même sujet …