MENU

« L’industrie de l’assurance vie restera intrinsèquement la même » — Jim Ruta

par Matt Bell | 24 janvier 2017 07h00

Jim Ruta | Photo : Réjean Meloche

Même si le marché de l’assurance vie a connu de nombreux changements, il demeure intrinsèquement le même qu’autrefois. Ce sera encore le cas dans 20 ans, croit Jim Ruta, conférencier et auteur bien connu dans l’industrie.

M. Ruta a livré sa pensée sur le sujet lors du Congrès de l’assurance et de l’investissement 2016. Il a aussi souligné qu’il est facile de dire que l’univers de l’agent d’assurance vie diffère de ce qu’il était il y a 20 ans, compte tenu notamment de la nouvelle technologie, de la réglementation concernant les données volumineuses et de l’entrée en vigueur de diverses modifications fiscales. Il se demande toutefois s’il ne faudrait pas se demander si cette impression de changement témoigne d’une transformation profonde du paysage en une génération ou si elle n’est plutôt qu’apparente.

« Si on comprend mieux ce qui se passe, on peut agir de façon plus efficace, utile et rentable. On est aussi à même de voir la valeur distinctive qu’un véritable agent d’assurance vie professionnel représente pour le consommateur et la raison pour laquelle il faut préserver et continuer de faire connaitre cette valeur. »

Malgré les changements auxquels l’industrie fait face, Jim Ruta souligne que l’assurance vie n’est pas moins nécessaire qu’il y a 20 ans et qu’elle le restera toujours autant. Il ajoute que l’augmentation des revenus, les attentes par rapport au niveau de vie et la faiblesse sans précédent des taux d’intérêt ont fait grimper en flèche les besoins en assurance vie.

« Plus que jamais, les gens ont besoin de protéger leur famille, leur entreprise et leur indépendance financière. On a encore besoin des agents pour aider le consommateur à s’y comprendre dans la complexité grandissante qui déconcerte même les professionnels du domaine, en plus d’empêcher les gens de se protéger. »

S’il est vrai que les gens sont de plus en plus outillés et habiles avec la technologie, M. Ruta fait remarquer que ce sont toujours les mêmes humains qui se retrouvent devant l’écran. Ils ont les mêmes aspirations, rêves et craintes qu’autrefois. Le contact personnel est certes atténué par la technologie, mais c’est encore lui qui compte le plus.

« Les relations personnelles gouvernent encore la plupart des décisions, ce qui laisse résolument leur place aux agents. La rencontre en personne constitue encore la meilleure façon d’aider autrui, surtout en assurance vie », dit M. Ruta.

Il ajoute que le cœur même de l’industrie n’a toujours pas changé et ne changera pas. La relation interpersonnelle est encore un incontournable quand on souhaite aider. « Quand on aide davantage de gens, on vend davantage. Il est encore indispensable de solliciter les gens et d’échanger avec eux, car on ne se rue pas au portillon pour acheter un produit qui rappelle qu’on peut mourir et tomber malade. Il faut amener les gens à s’en soucier. »

M. Ruta a rappelé que la nature du produit reste la même : c’est son application qui a changé. « Malgré tous les changements qui se présentent, les agents continueront de mettre leur extraordinaire valeur à la portée du consommateur. Malgré les apparences et l’apparition de ces nouveaux outils, les principes fondamentaux de l’industrie sont toujours aussi solides et vrais. »

Publicité
Sur le même sujet …