MENU

L’industrie de plus en plus concernée par les dépenses en technologie

par Mathieu Carbasse | 05 mars 2015 13h06

Strategy Meets Action (SMA), une firme de conseil stratégique en assurance, vient de publier un nouveau rapport de recherche intitulé 2015 Insurance Technology Priorities and Spending. Cette étude annuelle reflète l'état des investissements en technologie au sein de l'industrie, les différentes stratégies d’affaires ainsi que les projets en cours dans le secteur de l’assurance de dommages.

Parmi les principales conclusions du rapport, on notera qu’en 2015, les dépenses en technologie au sein de l’industrie devraient augmenter de près de 5% par rapport à 2014, reflétant un positionnement plus agressif des compagnies. De plus, et pour la première fois, c’est le développement des affaires qui motive les stratégies d’investissement, plus que la croissance.

Par ailleurs, si les dépenses varient considérablement selon les secteurs d'activité, la majorité des projets concerne la création de portails Web, de moteurs de notation, ainsi que le remplacement du système de base.

Enfin, les projets les plus pointus sont notamment axés sur la technologie liée aux mobiles, le stockage des données, l'analyse prédictive, ou encore les big data.

« Il est temps de faire des investissements audacieux et de se lancer dans de nouvelles initiatives stratégiques, a déclaré Mark Paner, co-auteur du rapport. Alors que l’industrie traverse une période de grands changements, le fossé semble se creuser entre les chefs de file de l’innovation technologique et les retardataires. »

De son côté, Deb Smallwood, fondateur de SMA et co-auteur du rapport, prévoit de « grands changements au niveau des priorités et des projets cette année ». Il souligne les assureurs de dommages semblent plus avancés dans la transition technologique, en misant notamment sur des plates-formes modernes. En assurance des entreprises, le projet « type » pour 2015 concerne le renouvellement des contrats d’assurance. Enfin, pour l’assurance de personnes, l’investissement technologique continue de se concentrer vers le front office.

Publicité
Sur le même sujet …