MENU

Loi 188 : « Harmonisation ne signifie pas uniformisation » selon Marie Elaine Farley

par Mathieu Carbasse | 18 juin 2015 10h26

Marie Elaine Farley

La présidente et chef de la direction de la Chambre de la sécurité financière (CSF), Marie Elaine Farley, se dit « surprise » par le Rapport sur l’application de la Loi sur la distribution de produits et services financiers (Loi 188) et avoue qu’elle s’attendait à « des solutions concrètes » de la part du ministre des Finances. Pour elle, « harmonisation ne signifie pas uniformisation ».

La PDG de la Chambre estime également qu’il est primordial de maintenir le leadership du Québec en matière d’autoréglementation multidisciplinaire du secteur financier.

« Pourquoi toucher à quelque chose qui fonctionne?, s’interroge Mme Farley en entrevue avec le Journal de l’assurance. La Chambre s’est toujours inquiétée de faire en sorte de garder son leadership innovant en proposant des solutions adaptées. »

Marie Elaine Farley milite aussi pour une réduction du fardeau réglementaire, et ce, « en misant sur le rôle d’une instance comme la CSF qui dispose des leviers nécessaires et qui a fait la preuve de son savoir-faire ». Elle souhaite donc interpeller le ministre en ce sens, afin de lui demander de lui confier des responsabilités accrues, propres à un organisme d’autoréglementation.

« Au cours des dernières années, la CSF a formulé plusieurs propositions au législateur pour favoriser un encadrement adapté et qui répond aux divers enjeux de notre industrie sans jamais faire de compromis sur la protection du public, a également affirmé la PDG de la Chambre. Nous constatons que cette contribution n’a malheureusement pas inspiré le comité responsable pour émettre des recommandations au ministre des Finances. »

Enfin, Marie Elaine Farley a tenu à préciser que la Chambre n’a pas changé de position vis-à-vis du Mutual Funds Dealer Association (MFDA). Pour rappel, la Chambre de la sécurité financière propose de devenir l’organisme d’autoréglementation responsable d’encadrer les cabinets en épargne collective, plutôt que de laisser cette responsabilité au MFDA.

Plus de détails sur la réaction de la CSF lundi prochain dans FlashFinance.ca.

Publicité
Sur le même sujet …