MENU

Moins de la moitié des Canadiens sont couverts en invalidité par leurs avantages sociaux

par La rédaction | 27 avril 2018 10h30

Moins de la moitié (48 %) des Canadiens sont couverts en invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, alors que ce taux s’élevait à 57 % en 2015, indique un sondage de RBC Assurances.

Parmi ceux qui n’ont pas d’assurance invalidité au travail, 84 % n’ont pas souscrit par eux-mêmes une assurance, « ce qui les expose à un risque sur le plan financier advenant leur incapacité de travailler en raison d’une invalidité », dit RBC.

Revoir la couverture

« Comme la majorité des travailleurs canadiens indiquent qu’ils n’ont pas d’assurance invalidité dans le cadre de leurs avantages sociaux, ils devraient revoir leur couverture et faire immédiatement le nécessaire pour être bien protégés au cas où il leur arriverait quelque chose, explique Maria Winslow, directrice générale principale, assurance de personnes chez RBC Assurances. En l’absence d’une protection financière adéquate, les Canadiens s’exposent à des risques, pour eux-mêmes et pour leur famille, s’ils sont aux prises avec une invalidité qui les oblige à s’absenter du travail. »

Des conséquences financières graves

L’assureur souligne que beaucoup de personnes ne sont pas prêtes à assumer les conséquences financières d’un arrêt de travail. En effet, 68 % des travailleurs ont admis que les répercussions financières pourraient être graves s’ils devenaient invalides et qu’ils ne pourraient pas travailler pendant trois mois.

Qui plus est, 45 % des travailleurs aux prises avec une invalidité auraient aimé se mettre en arrêt de travail, mais n’ont pu le faire pour des raisons financières, renchérit RBC. Plus de la moitié (51 %) disent avoir été obligés de reprendre le travail plus tôt en raison de leur situation financière.

Publicité
Sur le même sujet …