MENU

Policy Works compte sur le Québec pour croitre

par Hubert Roy | 26 août 2016 07h00

Policy Works, qui commercialise le système de gestion de courtage du même nom en assurance des entreprises, rebâtit son équipe au Québec pour y générer de la croissance.

« C’est un marché clé pour nous. Nous y ajoutons des employés pour bien desservir le marché du Québec, ont confié Steve Pieroway, vice-président, production de revenus, et Nancy Franchini, directrice, service à la clientèle.

Ces changements s’opèrent alors que les courtiers sont dans une phase de consolidation, mais aussi dans celle de l’avènement du numérique. « C’est un défi. Toutefois, comme nous traitons uniquement les affaires en assurance des entreprises, nous devons voir comment appliquer la réalité du numérique à ce créneau, tout en tenant compte de la réalité des courtiers », dit M. Pieroway.

L’automatisation qui s’en suivra doit donc se faire progressivement, dit-il. « Il faut garder en tête la relation qu’a le courtier avec son souscripteur. Comment peut-on leur offrir une proposition de pleine valeur ? C’est ce sur quoi nous avons travaillé au cours des derniers mois. Nous avons passé en revue nos produits, pour voir quels y étaient les écarts. »

Mme Franchini ajoute qu’augmenter la connectivité entre les différents joueurs est une clé, notamment au niveau de l’échange de données. Une intégration vient d’ailleurs d’être complétée entre Policy Works et RSA Assurances.

« C’est le genre de choses qui permettent aux courtiers de gagner en efficacité. Il est frustrant pour eux de devoir entrer à nouveau des données dans un système. En enlevant ces irritants, on améliore leurs processus de travail », dit-elle.

L’intégration des données avec un assureur sur un client commercial peut aussi permettre, dans certains cas, d’avoir une réponse quasi immédiate de l’assureur lors d’un renouvellement, ce qui aide grandement le courtier, dit Mme Franchini. Outre RSA, Policy Works a réalisé d’autres intégrations avec Promutuel Assurance, L’Unique assurances générales, Intact Assurance et Assurances Economical. Pour le renouvellement, il n’y a que RSA qui permet de donner une réponse quasi instantanée dans Policy Works pour le moment.

Policy Works travaillera aussi au cours des prochains mois à développer un outil permettant au courtier d’émettre lui-même la police. Certains courtiers ayant le pouvoir d’écrire des contrats auprès de Lloyd’s ou de certains assureurs domestiques, la firme technologique regardera quels moyens elle peut développer pour faciliter l’émission auprès de ces compagnies.

L’entreprise conserve la même position vis-à-vis de l’assurance des particuliers : elle n’en intégrera pas à son système de gestion de courtage. M. Pieroway rappelle que des intégrations ont été réalisées avec les systèmes qui en font.

Publicité
Sur le même sujet …
BMS