MENU

Québec octroie 75 M$ pour décontaminer les sols de Montréal

par Justine Montminy | 26 mars 2018 13h30

Photo : Freepik

Le gouvernement du Québec a accordé à la Ville de Montréal une subvention de 75 millions de dollars (M$) pour qu’elle puisse réhabiliter plusieurs terrains contaminés de son territoire d’ici 2022.

L’annonce découle de la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés et de son plan d’action 2017-2021, émis par le ministère de l’Environnement du Québec. Elle s’articule autour de deux enjeux majeurs, soit la protection de l’environnement et la revitalisation durable du territoire.

Plusieurs assureurs de dommages québécois ont à gérer cette problématique de traitement des sols lors de la couverture de certains sinistres touchant l’environnement.

Au moment de publier, le cabinet du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal n'avait pas retourné les demandes d'informations du Journal de l'assurance.

« Se montrer exemplaire »

« L’État et les municipalités du Québec, comme l’ensemble des propriétaires, doivent se montrer exemplaires quand il s’agit de réhabiliter leurs terrains contaminés. Avec l’aide financière accordée à la Ville de Montréal, nous franchissons aujourd’hui une étape importante vers un plus grand engagement à réhabiliter des terrains sur le territoire de la ville pour favoriser leur revitalisation. Cela va profiter à l’environnement, certes, mais aussi à toutes les Montréalaises et à tous les Montréalais », a indiqué la ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du Québec, Isabelle Melançon.

« En raison de l’historique industriel de Montréal, les enjeux liés aux sites contaminés sont particuliers, notamment en raison du nombre de terrains contaminés et de leur concentration dans certains quartiers de la métropole », a ajouté le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux.

Politique de protection des sols

Le plan d’action de la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés prévoie entre autres l’investissement de 120 M$ dans des travaux de réhabilitation de terrains contaminés appartenant à l’État, la traite de 80 % des sols contaminés excavés pour qu’ils puissent être valorisés par la suite, la décontamination de 200 terrains résidentiels contaminés par du Mazout et la décontamination de 100 terrains de stations-service appartenant à de petits propriétaires.

Un peu plus tôt ce mois-ci, le gouvernement avait accordé un soutien financier de 2,1 M$ pour la mise à l’essai de technologies vertes innovantes pour la décontamination des sols et des eaux souterraines. Pour se faire, il avait lancé le programme InnovEnSol, qui sera en vigueur jusqu’en 2020. Le programme permettra de favoriser l’implantation et l’utilisation de technologies vertes innovantes à grande échelle.

AJOUT : «Il est trop tôt pour savoir quel impact précis que la décontamination aura sur l’assurance, car on ne sait pas encore quel terrain y sera assujetti », a expliqué Geneviève Jutras, attachée de presse du cabinet de la mairesse et du comité exécutif de la Ville de Montréal en entrevue au Journal de l'assurance.

Publicité
Sur le même sujet …