MENU

Santé mentale : Co-operators lance un programme de recherche sur les deuxièmes avis médicaux

par La rédaction | 12 octobre 2017 11h30

Photo : Freepik

Co-operators, en partenariat avec WorldCare International, vient de procéder au lancement d'un programme de recherche qui permettra aux participants et à leurs médecins d'obtenir un deuxième avis médical détaillé en matière de santé mentale. Ce deuxième avis médical permettra aux membres atteints de dépression, d'anxiété ou d'autres problèmes de santé mentale d'obtenir une évaluation complète et entièrement personnalisée qui leur fournira l'information, les ressources et les conseils nécessaires pour prendre les meilleures décisions possible, en toute confiance, quant à leurs soins de santé mentale.

« La maladie mentale touche un Canadien sur cinq et demeure la première cause d'invalidité au Canada. En tant que fournisseurs d'assurance collective, nous voyons ce partenariat avec WorldCare comme un pas important vers une solution novatrice qui pourra présenter aux participants de nos régimes un diagnostic précis qui les aidera à obtenir les soins dont ils ont besoin », explique Rob Wesseling, PDG de Co-operators.

Expertise collective des meilleurs spécialistes

L’ensemble du processus sera mené par l'expertise collective des meilleurs spécialistes en santé mentale des hôpitaux de premier rang du WorldCare Consortium. Ces équipes donneront un deuxième avis médical d'une grande précision sur les problèmes de santé mentale les plus susceptibles de bénéficier d'une intervention approfondie et aussi riche sur le plan clinique. Finalement, ce programme présentera au participant et à son médecin l'information et les ressources nécessaires pour prendre une décision éclairée quant aux soins continus à obtenir.

« La maladie mentale a d'énormes répercussions au Canada. Il est impératif que les particuliers et leurs familles aient accès à de bons conseils médicaux lorsqu'ils sont aux prises avec des problèmes de santé mentale. WorldCare et Co-operators sont les pionniers de nouveaux moyens d'offrir de tels soins à la population canadienne », conclut le Dr Richard Heinzl, directeur médical principal de WorldCare.

Publicité
Sur le même sujet …