MENU

Santé mentale et travail : employés et gestionnaires plus stressés qu’il y a 5 ans

par Aurélia Morvan | 30 janvier 2019 13h30

Photo : Freepik

Alors que le thème de la santé mentale est à l’honneur aujourd’hui avec l’évènement #BellCause pour la cause, Morneau Sheppell s’est penché sur la question du mieux-être au travail.

Le sentiment de stigmatisation autour de la santé mentale est « moins présent » au quotidien. C’est ce qu’indique la société spécialisée en ressources humaines dans une étude rendue publique le 29 janvier et réalisée auprès de 1 591 répondants, dont 586 gestionnaires.

Or, le chemin vers le bienêtre des travailleurs est encore long, analyse Stephen Liptrap, président et chef de la direction de Morneau Shepell. Ceci est prouvé par le fait que plus d’un tiers (35 %) des employés et gestionnaires interrogés se disent plus stressés par leur travail qu’il y a cinq ans.

« C’est préoccupant, étant donné que le stress contribue maintenant à une détérioration du bienêtre physique et mental des employés », dit M. Liptrap. Il précise que le stress peut mener à la dépression et à l’anxiété, mais aussi à des douleurs physiques et des troubles du sommeil.

L’isolement nuit au développement

Si le manque de reconnaissance du travail affecte le bienêtre des travailleurs, le « sentiment accru d’isolement » serait l’une des causes principales de leur stress, d’après l’étude.

Les échanges en face-à-face étant de moins en moins courants, du fait de l’essor du télétravail notamment, les entreprises doivent fait appel aux nouvelles technologies pour réduire la solitude, dit Paula Allen, vice-présidente de la recherche et des solutions intégratives chez Morneau Shepell. Elle cite par exemple les outils de travail collaboratif, tels que Slack ou Podio, comme étant un bon moyen de renforcer la communication et les liens entre collègues, qu’ils travaillent à proximité ou à distance.

Pour aider les entreprises, la Commission de la santé mentale du Canada (CSMC) vient de publier une nouvelle trousse pour créer des milieux de travail mieux adaptés. Dans celle-ci, l’organisme leur recommande notamment de « créer des façons pour les employés de se soutenir, de se récompenser et de se reconnaitre mutuellement » par l’entremise de rencontres informelles et d’activités développant l’esprit d’équipe.

 

Les craintes de stigmatisation toujours présentes

L’enquête de Morneau Sheppell révèle aussi que les employés craignent toujours d’être stigmatisés s’ils admettent à leurs collègues qu’ils ont des problèmes de santé mentale. FlashFinance.ca, une infolettre hebdomadaire avec mur payant, y fera écho dans son édition de lundi.

 

 

Vous êtes déjà abonné(e) ? Connectez-vous ici.


 

 
Publicité
Sur le même sujet …