MENU

Standard Life songe à lancer une garantie de retrait à vie

par Vicky Poitras | 18 mars 2010 21h19

Réflexion nouvelle chez Standard Life du Canada : à l'automne 2008, l'assureur avait décidé de suspendre le lancement de garanties de retrait compte tenu des conditions de marché défavorables. L'assureur croit maintenant que le contexte est favorable.Les conditions se sont stabilisées et l'assureur songe à pénétrer ce marché par l'entremise d'un produit de garantie de retrait à vie. C'est ce qu'a affirmé Michel Fortin, vice-président, marketing, marchés de détail au Journal de l'assurance.

Il ajoute que Standard Life considère à la fois les marchés individuel et collectif. Aucune date de lancement n'a encore été fixée, mais l'entrée de Standard Life devrait se faire d'ici les douze prochains mois. Si tel est le cas, la garantie de retrait à vie serait offerte par l'entremise des fonds de Série Signature, dit M. Fortin.

Après l'effondrement des marchés en 2008, Standard Life avait annoncé qu'elle ne lancerait pas une garantie de retrait à vie tel qu'initialement prévu. M. Fortin précise toutefois que cette décision avait été prise avant le début de la crise. « L'offre de nos concurrents était trop agressive », dit-il.

Il ajoute que la philosophie de Standard Life est d'offrir des produits durables et stables. « Après la chute des marchés et toutes les corrections apportées à l'offre des produits, nous croyons que le produit et les conditions de marché sont plus stables et plus raisonnables», dit-il.

Revirement

M. Fortin ajoute que la décision de retarder son entrée en a été une difficile à prendre, compte tenu de la croissance et des parts de marché que leurs concurrents allaient chercher. D'ailleurs, les ventes de fonds distincts de Standard Life s'en sont ressenties, passant de 88 M$ en 2007 à seulement 8 M$ en 2008, selon des données d'Investors Economics.

Toutefois, même avec une offre de garantie de retrait à vie sur les tablettes, les ventes de Standard Life ont rebondi en 2009 avec un total de 71 M$ de ventes nettes. Ce revirement, qui a commencé au deuxième trimestre de 2009, semble se poursuivre en 2010, ajoute M. Fortin. « Par rapport à l'an dernier, nos résultats sont en hausse de 236 % », précise-t-il.

M. Fortin affirme que le lancement de deux produits a permis à Standard Life de redonner de la vigueur à ses ventes de fonds distincts. L'ajout d'un nouveau fonds de Série Signature en janvier a permis à l'assureur de joindre de nouveaux gestionnaires de fonds. Une garantie 100-100 a aussi été ajoutée. De plus, la compagnie a revu les caractéristiques de cristallisation de ses produits. Finalement, en décembre, elle a ajouté de nouvelles options de droits de frais d'entrée à ses fonds de Série Signature.

Entretemps, la turbulence des marchés a obligé certains assureurs à revoir leur offre de produits de fonds distincts pour en réduire les risques, rappelle M. Fortin. « En 2009, nous avons vu nos concurrents augmenter leurs ratios de frais de gestion, réduire les bénéfices de leurs garanties, ajouter des restrictions d'investissements, suspendre la vente de leur garantie de retrait minimum ou encore augmenter les frais de leur garantie de retrait à vie. Tout cela a probablement été perçu et reçu très négativement par les conseillers », dit-il.

Questionné à savoir pourquoi Standard Life introduisait une garantie 100-100 alors que d'autres joueurs l'éliminaient, M. Fortin a souligné que si ces garanties sont adéquatement tarifées et couvertes, elles présentent une valeur pour certains clients. « C'est pourquoi nous avons décidé de l'ajouter à nos fonds », précise-t-il.

Même sans garantie de retrait à vie, Standard Life croit que sa gamme de produits de fonds distincts est forte. « Nous ne croyons pas que la garantie de retrait à vie soit la solution qui règlera tout », dit-il.

C'est pourquoi Standard Life a revu sa gamme de fonds distincts en 2009. « Notre but est de fournir une gamme complète de fonds distincts à nos clients. Nous croyons qu'ils doivent diversifier leur portefeuille entre des fonds distincts et une garantie de retrait à vie », dit-il.

Publicité