MENU

Un Canadien sur deux n’est pas préparé aux situations d’urgence

par Mathieu Carbasse | 18 avril 2016 13h19

Selon une étude commandée par la RSA du Canada, 51 % des Canadiens ne sont pas préparés à réagir à des cas d’urgence comme des pannes d’électricité ou des tempêtes violentes.

Ils sont donc peu nombreux à avoir pris des mesures pour se prémunir contre ce type d’évènements. Seulement 28 % ont préparé une trousse de secours alors qu’ils ne sont que 21 % à disposer d’une trousse d’urgence comprenant les articles nécessaires pour survivre pendant 72 heures.

Selon l’étude, seuls 15 % des personnes interrogées ont passé en revue leur plan d’urgence, 15 % ont passé en revue leurs polices d’assurance et seulement 15 % ont mis à jour l’inventaire de leurs biens.

« Il n’est jamais trop tôt pour se préparer à une catastrophe naturelle ou à une situation d’urgence éventuelle, déclare Brodie Bott, directeur des communications de la RSA. Nous avons l’habitude de vérifier régulièrement nos détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone pour faire en sorte que nos maisons soient sécuritaires, mais il faut également penser plus loin et nous assurer de disposer de tous les outils pour nous protéger, notamment une trousse et un plan d’urgence en cas de tempête ou de panne de courant. »

Menée par Google Consumer Surveys les 4 et 6 mars dernier, l’étude de RSA s’appuie sur 1502 réponses et possède une erreur-type de 3,4 %.

Publicité
Sur le même sujet …
RSA