MENU

Un courtier propulsé par la souscription en ligne

par Alain Thériault | 26 août 2009 20h12

L’agent général Risques spéciaux MRM connaît une forte croissance de ses affaires d’assurance voyages après avoir instauré un système qui permet aux conseillers de souscrire la police de leur client en ligne.

Après un an, le système qu’a mis MRM à la disposition des courtiers pour leur permettre de soumettre une cotation en ligne et souscrire une police d’assurance voyage pour leur client porte ses fruits. Au début, MRM en avait restreint l’accès à quelques conseillers seulement, mais l’a ensuite ouvert à tous devant le succès remporté : 500 000$ de primes en un an.

L’objectif de Mimi Martin, présidente de MRM, est d’obtenir trois millions de dollars (M$) de primes en assurance voyage en 2009. Fonctionnant depuis peu avec une force de vente élargie, elle commençait les trois premières semaines de son année financière du 1er juin avec 40 000$ de primes. Un rythme qui ira en s’accélérant grâce à ses nouveaux partenaires, croit-elle.

« Je n’étais pas ouverte à beaucoup de monde l’an passé : quatre conseillers exclusivement en assurance voyage. Ça a été malgré tout une excellente année. J’ai donc ouvert le système de souscription en ligne à tous : ainsi, j’ai des agents généraux (MGA) qui couvrent tout le Canada et une quinzaine de conseillers au Québec », dit-elle.

Cette année, sa force de vente totalise 45 conseillers, dont des MGA à travers le Canada. Elle a aussi accordé des liens vers son système à quelques associations et corporations professionnelles, dont deux au Québec, une en Ontario et une autre à Vancouver. « J’ai aussi un lien avec un MGA en Ontario, un autre en Alberta puis dans les Maritimes », énumère Mme Martin. Il lui reste à trouver un agent général prêt à s’associer avec elle au Québec.

Selon la présidente de MRM, le succès de son entreprise réside dans un système simple qui allège la tâche du conseiller en assurance voyage. Après avoir rempli le formulaire Web, le courtier obtient une réponse immédiate sur l’admissibilité de son client et le prix de la police. L’achat se fait ensuite par l’entremise du site de paiement paypal; l’assuré reçoit par courriel sa police, son certificat et sa carte d’identité.

« Cet accès internet est idéal pour les courtiers qui ne s’y connaissent pas en assurance voyage ou qui n’ont pas de personnel administratif », soutient-elle. Les courtiers ont toujours craint les pépins lors de la souscription médicale en assurance voyage. Ils s’inquiètent aussi des problèmes de paiement en cas de réclamation, ajoute la présidente de MRM. « Avec le système en ligne, ils ne peuvent plus manquer leur coup. S’il y a une réclamation, elle est envoyée directement au bureau d’assistance à Toronto : il n’y a pas de problèmes pour le paiement. »

Mimi Martin est l’administratrice de ce système et le risque du programme d’assurance appelé MRM Travel Products est souscrit par AIU Holding. Le nom inscrit sur les polices est AIG American Home ou AIG tout court. Mme Martin a signé un contrat de 5 ans renouvelable à cet effet en juin dernier.

« Je suis maître distributeur de ce programme. Le conseiller appelle et je lui établis un lien et un code. Passer par mon lien ne coupe pas sa commission, qui demeure entre 15 et 25 %. Avec le volume, et comme nous coupons dans la paperasse et l’administration, nous sommes capables d’avoir de bons taux. Normalement, les assureurs gonflent les frais de 5 à 15 % pour le papier, l’administration, le personnel et réclamations. Je n’ai pas d’employés, donc je paie les courtiers deux fois pas mois, une pratique rare que les conseillers apprécient », dit-elle.

Publicité