MENU

Un fournisseur de REEE consolide sa position au Canada

par La rédaction | 05 janvier 2018 13h30

Photo : Freepik

La Première financière du savoir, un fournisseur de régime enregistré d’épargne-études (REEE), se porte acquéreur de Fonds d’éducation Héritage, également un fournisseur de REEE canadien. La première est un organisme à but non lucratif comptant 3,72 milliards de dollars (G$) en actifs sous gestion, alors qu’Héritage est une entreprise privée avec 2,5 G$ d’actifs. Ensemble, les deux sociétés représentent un actif sous gestion de 6,2 G$.

« Nous pensons que la taille et l’envergure combinées de ces deux organismes nous permettront de répondre à un besoin croissant de trouver des spécialistes des REEE qui se consacrent à aider les familles à optimiser leur épargne-études, souligne George Hopkinson, PDG de La Première financière du savoir. Les REEE font une différence énorme pour les étudiants canadiens et c’est notre seul objectif. »

Seuls 50 % des ménages canadiens ont un REEE

« Seulement 50 % des familles canadiennes ont un REEE, et la majorité d’entre elles n’épargne pas assez pour bénéficier pleinement de toutes les subventions gouvernementales auxquelles un REEE donne droit, précise Scott McIndless, président du conseil d’administration de Fonds d’éducation Héritage. Une présence nationale forte est une stratégie importante pour sensibiliser la population sur les avantages d’un REEE. »

Jason Maguire, actuellement PDG d’Héritage, se joindra à La Première financière du savoir en tant que directeur général. Les régimes d’Héritage continueront d’être distribués et gérés comme ils le sont aujourd’hui. Les deux entreprises seront exploitées sous le nom de La Première financière du savoir.

Publicité
Sur le même sujet …