MENU

Un « inconfort » avec Jardine Lloyd Thompson depuis quelques années

par Andrea Lubeck | 02 octobre 2017 07h00

Louis-Thomas Labbé | Photo : Réjean Meloche

L’acquisition de GPL Assurance par Arthur J. Gallagher a forcé la fin de l’entente avec Jardine Lloyd Thompson, conclue en 2014.

Qui plus est, Louis-Thomas Labbé, président de GPL, a précisé qu’il y avait un « inconfort » avec la stratégie de JLT Canada pour son retour aux États-Unis.

« Avec les années, Jardine Lloyd Thompson a voulu retourner sur le marché des États-Unis après avoir pris une pause. Ils ont commencé à s’y installer à partir de rien et ont ouvert deux ou trois bureaux. Personnellement, je crois en une stratégie qui implique de faire des acquisitions de manière agressive et d’engager du personnel. Leur décision a déçu GPL. Ça nous a empêchés d’aller chercher des clients d’envergure au Québec, puisque nous n’étions pas présents dans les états où ils étaient », a-t-il ajouté.

M. Labbé dit que, bien qu’il ne comprenne pas la décision, considérant que 70 % des activités commerciales de GPL se font aux États-Unis, il la respecte. Il ne souhaite pas spéculer sur les raisons qui ont poussé JLT à adopter cette stratégie. Il ajoute qu’il n’a rien de négatif à dire à propos de JLT et que leur force a très bien servi GPL au cours des cinq dernières années.

Publicité
Sur le même sujet …