MENU

Une maison inondée volontairement pour former les restaurateurs après-sinistre

par La rédaction | 13 septembre 2012 13h16

Académie Sélect a récemment réalisé une première au Québec. L’entreprise a inondé une maison à Dorval, avant de la sécher pour des besoins de formation en restauration après sinistre.L’objectif? Permettre aux participants d’expérimenter plusieurs méthodes de séchage. Le Journal de l’assurance a assisté à la première inondation, en juin.

Une fois le signal donné, Vincent Bégin déverse près de 400 galons d’eau dans la maison de 1 000 pieds carrés. Et il compte bien en déverser 600 autres. Le président d’Académie Sélect inonde ainsi les deux chambres, la salle de bain, le salon, la cuisine, le sous-sol et le vide sanitaire de cette résidence. L’eau se met rapidement à couler par les conduits, puis par les planchers.

La maison Laprise inondée n’a pas été choisie par hasard. Construite spécialement pour cet exercice, elle répond à des critères stricts. Ceux-ci lui ont d’ailleurs permis d’être accréditée par l’Institute of Inspection, Cleaning and Restoration Certification (IICRC).

La maison-laboratoire présente un plancher de bois franc et deux types de sous-planchers. L’un est fait de contre-plaqué (plywood) et l’autre de panneaux agglomérés. Le vide sanitaire de la résidence est constitué de sable, mais aussi de terre. Il y a aussi quatre types de fenêtres différents, deux types de tapis et deux types de sous-tapis. Cela permet aux élèves en formation d’apprivoiser plus de 50 sortes de matériaux de construction différents et de s’entrainer à les sécher. La maison est identique à n’importe quelle maison, hormis le fait qu’elle ne possède pas de plomberie.

Pour satisfaire aux exigences, la maison ne doit pas obligatoirement avoir un sous-sol. « Cette maison en a un, avec un faux plancher. C’est un plus pour nos clients, car c’est ce qu’on retrouve au Québec » a affirmé Michel Forget, instructeur IICRC en séchage restauratif. Autre particularité propre à cette maison : la boite électrique se trouve au rez-de-chaussée. C’est la première fois qu’une maison est inondée au Québec pour des fins de formation en séchage. Cette initiative s’inspire des formations proposées par l’IICRC aux États-Unis. David Oakes, instructeur certifié à l’IICRC et travaillant pour l’Académie des sciences de la restauration, supervise l’opération à Dorval.

Après l’inondation, le séchage a lieu. La formation-test dure 4 jours, pour un cout de 750 $ par personne. Les élèves ont une mission : remettre la maison en état! Académie Sélect prévoit organiser quatre formations de ce type par année.

Publicité