MENU

Une transition en douceur pour Applied

par Sandrine Champigny | 18 août 2014 09h00

Récemment entrés dans le giron d’Applied Systems, les anciens employés de Compu-Quote semblent vivre la transition en douceur. « On avait une synergie, car on travaillait déjà beaucoup ensemble depuis les 20 dernières années. On avait donc une assez bonne relation et on connaissait déjà beaucoup de monde chez Applied », raconte Stéphane Lacasse, vice-président du service de gestion des produits pour le Canada et des produits de tarification chez Applied Systems, anciennement chez Compu-Quote. Le processus de fusion s’est bien déroulé selon lui. « On a fusionné les processus entre les deux compagnies au cours des 6 à 12 mois qui ont suivi l’acquisition pour qu’on fasse clairement partie d’Applied et non plus de Compu-Quote », explique-t-il. Applied Systems a aussi étendu ses activités à d’autres niveaux. « TAM, c’est un pilier d’Applied mais, dans les dernières années, Applied a étendu son portefeuille pour s’assurer qu’on couvre tous des bureaux de courtage vers les assureurs et des bureaux vers les assurés », indique M. Lacasse.

La compagnie étend aussi ses activités au Canada. « On est le plus grand vendeur de logiciels pour des courtiers d’assurance au Canada », estime Stéphane Lacasse. L’ouverture d’un centre de données canadien pour les informations en nuage a contribué à l’essor de la compagnie au pays.

« Avant, les données étaient stockées aux États-Unis, et c’était une limite avec certains courtiers. On a donc ouvert un centre de données au Canada en septembre 2012. L’adoption, du côté Applied, des usagers qui vont dans les nuages a doublé en 18 à20 mois, et la demande continue », souligne M. Lacasse.

Le nuage est d’ailleurs de plus en plus populaire, selon Stéphane Lacasse. C’est plus de 90 % des nouveaux clients d’Applied qui le choisissent. « Dans les systèmes de gestion de cabinet de courtage, nous continuons d’être le plus grand fournisseur du Canada avec près de 19 000 courtiers utilisant nos systèmes », indique M. Lacasse.

Le système de gestion Epic, mis sur pied par Applied, gagne aussi des adeptes. « Depuis le printemps 2013, la plupart des cabinets de courtage ont adopté Epic alors que d’autres l’évaluent », dit-il. Les efforts de croissance de la compagnie au Canada se sont aussi faits en termes de traduction des documents en français, une faiblesse qui tente d’être éliminée chez Applied. « On est en voie de se mériter un A, mais on a présentement un A moins. On fait un bon effort, on a engagé des traducteurs à temps plein, alors qu’avant, on faisait plus affaire avec des firmes externes et leur constance n’était pas aussi bonne que celle des traducteurs maison », estime M. Lacasse.

L’entreprise a fait de nombreux changements dans les deux dernières années, selon M. Lacasse. « Nous avons lancé un logiciel pour tablette, MobileProducer, que le courtier peut amener avec lui.Il peut ainsi accéder à TAM ou à Epic directement sur sa tablette. Le logiciel est fait pour la tablette et est compatible avec iPad et Android », indique M. Lacasse.

Publicité