MENU

« Une victoire de Trump créera probablement une plus grande volatilité »

par Mathieu Carbasse | 03 novembre 2016 11h30

Photos originales : Gage Skidmore

Alors que l’élection américaine s’apprête à livrer son verdict, Kevin Headland, stratège principal des placements Investissements Manuvie, évoque les conséquences du scrutin sur les placements. Et, selon lui, les investisseurs ne devraient pas s’inquiéter outre mesure.

Il rappelle que, généralement, les marchés financiers réagissent plutôt bien l’année inaugurale d’une nouvelle administration, avec une hausse moyenne de 9 % de l’indice SP500. Il note aussi que les rendements boursiers d’un président démocrate sont supérieurs à ceux d’un président républicain.

Une volatilité à court terme

Alors, comment les marchés vont-ils réagir à cette élection? « Le plus important est de se rappeler que, quel que soit le gagnant, la volatilité des marchés sera à court terme, même si une victoire de Trump créera probablement une plus grande volatilité, souligne-t-il. Je pense que le risque principal est une liquidation massive instinctive en cas d’élection de Trump plutôt qu’une correction fondamentale du marché. »

Pour le stratège de Manuvie,  c’est la croissance des revenus des entreprises, ainsi qu’un meilleur  environnement économique qui auront le plus grand impact sur le marché boursier en 2017.

Quel impact au Canada?

Quant à l’impact de cette élection sur le Canada, la prédiction est très simple, selon M. Headland. « Tout ce qui aura un impact positif sur l’économie américaine, devrait se traduire par un impact positif sur l’économie canadienne et idéalement sur les actions canadiennes ».

Aussi, à long terme, les investisseurs n’ont donc pas lieu de s’inquiéter. Les conditions du marché s’améliorent et le nombre d’emplois suggère que la reprise  post-2008 va continuer.

En conclusion, Kevin Headland recommande aux clients de Manuvie de maintenir  une position d’actifs équilibrée et une orientation à long terme. 

 

Publicité