MENU

L’Autorité et le GAA mettent à jour un formulaire désuet

par Frédérique De Simone | 16 octobre 2019 09h28

L’Autorité des marchés financiers et le Groupement des assureurs automobiles (GAA) ont annoncé, la semaine dernière, l’entrée en vigueur de la nouvelle version du produit d’assurance et des avenants pour les conducteurs non propriétaires (F.P.Q. N° 2).

La police destinée aux conducteurs occasionnels, qui louent ou qui empruntent le véhicule d’un tiers, d’un ami ou d’un parent, a été complètement revue et corrigée dans l’optique de mieux répondre, mais surtout de s’arrimer à l’évolution des besoins de la population, disent les deux organismes.

Mieux s’adapter aux besoins des clients

L’Autorité et le GAA disent observer depuis quelque temps un engouement populaire qui s’oriente de plus en plus vers une économie collaborative, surtout en ce qui a trait à l’utilisation d’un véhicule. Les gens, surtout en ville, préfèrent adhérer à un réseau de partage que de posséder un véhicule.

« Ce changement de paradigme nécessite une nouvelle forme de protection pour les conducteurs qui ne possèdent pas de véhicule. La nouvelle police leur offre un produit novateur qui leur assure une protection pour le véhicule emprunté ou loué, de même qu’une couverture en responsabilité civile », explique Johanne Lamanque, directrice générale du GAA.

De plus, « cette nouvelle police est plus simple, claire et facile à comprendre pour les consommateurs, que ce soit dans le choix des mots utilisés ou dans sa présentation visuelle », souligne Louis Morisset, président-directeur général de l’Autorité. La nouvelle formule s’inscrit ainsi dans la continuité des travaux de simplification des polices d’assurance automobile du régulateur qui favorise la compréhension des consommateurs.

L’assurance pour les conducteurs non propriétaires protège le bien emprunté s’il blesse ou s’il cause la mort et s’il subit un dommage ou s’il est volé. Elle couvre les dommages causés par le véhicule, au véhicule et elle défend les intérêts du chauffeur non officiel, en plus de couvrir d’autres frais encourus.

Publicité
Sur le même sujet …