MENU

Catastrophes : un mois d’octobre mouvementé

par Frédérique De Simone | 21 novembre 2019 14h53

Le cyclone tropical Hagibis, qui a touché terre le 12 octobre dans la région de Kanto au Japon, est en voie de devenir l’évènement météorologique le plus couteux de l’année 2019, révèle Aon dans son rapport sur les catastrophes naturelles survenues en octobre.

L’expert en gestion de risques estime que le passage de Hagibis devrait couter aux assureurs plusieurs milliards de dollars. Les dommages causés s’élèvent actuellement à quelques dizaines de milliards de dollars. Au moins 94 000 maisons, édifices, commerces et infrastructures ont été détruits par le typhon qui soufflait des vents 200 km/h. Quatre-vingt-quinze personnes ont perdu la vie et plusieurs autres sont toujours portées disparues.    

Un autre évènement a fait des ravages en Asie, au début du mois d’octobre. Le typhon Mitag a causé des pertes économiques de plus de 816 millions de dollars américains (M$ US) et une vingtaine de pertes humaines. La Chine enregistre des pertes totales d’au moins 263 M$ US et la Corée du Sud de 553 M$ US. La Thaïlande est également touchée.  

La Chine a, par la suite, été frappée par une sècheresse, une inondation et deux tremblements de terre, qui ont entrainé des pertes de plusieurs milliards de dollars. En tout, treize évènements catastrophiques extrêmes se sont produits en Asie.

Aon dénombre des tremblements de terre aux Philippines et des inondations au Vietnam, mais aussi en Indonésie, au Japon et en Inde.  

L’Afrique sous l’eau

Le mois d’octobre a été particulièrement touché par les catastrophes naturelles survenues en Afrique, où au moins 208 personnes ont perdu la vie en raison des inondations. C’est la région du globe qui enregistre le plus de décès à la suite d’évènement météorologique, tant pour le mois d’octobre que depuis le début de l’année.

Les cyclones en Afrique du Sud, au Mozambique et au Mauritius ont causé des milliers de morts de février à avril. C’est toutefois le grand nombre d’inondations qui retient l’attention.

Le Cameroun, le Tchad, la République du centre Afrique et la République démocratique du Congo voient les tempêtes saisonnières entrainer davantage d’inondations. Tandis que les fortes pluies ont entrainé une inondation généralisée dans la région de Diffa au Niger, au Togo et au Bénin. Les inondations touchent aussi le Soudan du Sud, l'Éthiopie, l'Ouganda, le Kenya, la Somalie, et laTanzanie qui causent des dizaines de milliers de dommages et une centaine de morts.

Depuis le début de l’année, la valeur des pertes est d’au moins quelques centaines de millions de dollars, mais celle-ci reste toutefois difficile à estimer, selon Aon.

La saison des tornades

Aux États-Unis près de 30 tornades ont touché terre au mois d’octobre. Les violentes tempêtes ont entrainé des paiements anticipés d’un milliard de dollars de la part du secteur des assurances. Durant le mois d’octobre, 7 évènements catastrophiques estimés à plus de 100 millions de dollars américains se sont produits.

Au Texas des vents de 220 km/h ont soufflé sur plusieurs quartiers du nord de Dallas. L’Arkansas, l’Oklahoma, le Missouri, la Louisiane et le Tennessee ont également été touchés par des tornades.

Un système de tempête côtière a entrainé des périodes de fortes précipitations et de vents violents dans l’Atlantique et le Nord-Est ainsi que pour les États du Massachusetts, de New York, du Connecticut, du New Jersey et de la Pennsylvanie. Les pertes économiques totales ont été estimées à 245 M$ US. Les assureurs ont réglé près de 190 M$ US de sinistres.

Tempête, fortes précipitations, inondations et violents orages ont déferlé sur la Floride, la Géorgie et sur les Carolines. Les pertes économiques totales ont atteint près de 150 M$ US, la moitié étant couverte par les assureurs.

Les vents forts et les feux de forêt en Californie ont fait de graves dégâts. Les feux de Kincade ont provoqué la plus grande évacuation jamais enregistrée dans le comté de Sonoma et ont détruit près de 375 infrastructures. L’état d’urgence a été déclaré dans l’état de la Californie. Le total des pertes économiques et des pertes assurées devrait atteindre les centaines de millions de dollars, mais leur impact reste moins important qu’en 2017 et 2018.

Autres évènements météorologiques

L’ouragan Lorenzo est devenu l’ouragan de l’Atlantique de catégorie 5 le plus à l’est jamais enregistré le 29 septembre avec une vitesse de vent soutenue à 260 km/h. 

Lorsqu’il est arrivé aux Açores, le 2 octobre, il était alors de catégorie 1, mais a néanmoins causé des dommages importants sur les iles, en particulier à Flores. Le gouvernement a estimé les couts des dommages à 330 millions d’euros.

Le sud de l’Italie a été touché par des inondations majeures vers la fin octobre, à la suite de pluies torrentielles. Raguse, Syracuse et la Sicile sont parmi les provinces les plus touchées. Les pertes économiques qui touchent l’agriculture et les infrastructures ont été estimées à 380 millions d’euros, soit près de 421 M$ US.

Tandis que le nord du globe voit l’étendue moyenne de la banquise arctique diminuer à son plus bas niveau depuis les années 1970, au cours du mois d’octobre, selon les derniers enregistrements satellites. Elle descend à 5,66 millions de km.

Publicité
Sur le même sujet …
AON