MENU

De l’évaluation après sinistre au Parti vert

par Charles Mathieu | 14 octobre 2019 09h30

La pancarte électorale de la candidate du Parti vert du Canada dans Mirabel, Julie Tremblay

Le Parti vert du Canada compte une femme d’affaires issue de l’industrie du sinistre parmi des candidats à l’élection fédérale du 21 octobre.

Julie Tremblay, présidente de Détecto Évaluation, une entreprise d’évaluation après sinistre pour piscines et spas, se présente dans la circonscription de Mirabel sous la bannière du Parti vert. Le Portail de l’assurance l’a rencontrée dans sa circonscription lors de la fête de fin de saison du Marché du terroir de Mirabel, où plusieurs citoyens se sont rassemblés pour acheter des produits locaux et pour tester des voitures électriques.

Que veut-elle faire valoir aux électeurs le 21 octobre prochain ? Elle soutient que son expérience en affaires lui permet de voir les politiques environnementales et économiques d’une manière différente, dit celle qui a acquis Détecto Évaluation en 2014.

« C’était une entreprise qui nécessitait beaucoup d’amélioration. Elle existait depuis 20 ans lorsque je l’ai achetée. Elle était plutôt vieillotte. Je l’ai remise au gout du jour et elle est pratiquement autonome aujourd’hui. Je compte y rester longtemps », dit Mme Tremblay. Reste à voir si ses plans changeront si elle est élue le 21 octobre…

Une candidature inattendue

C’est d’ailleurs l’autonomie partielle de son entreprise actuelle, qu’elle gère de chez elle, qui permet à Julie Tremblay de consacrer du temps à sa campagne électorale.

« J’avais le temps et j’ai donc décidé de me présenter comme bénévole pour le Parti vert jusqu’à ce qu’on me dise qu’il n’y avait pas de candidat dans la région. C’est donc comme ça que de fil en aiguille, parce que j’avais de l’expérience, j’ai fini par me présenter. C’était vraiment un hasard », admet-elle.

Son expérience en politique, elle l’a acquise en 2017 lors des élections municipales à Oka. Elle s’est présentée comme candidate à la mairie de la municipalité où elle réside depuis quatre ans. Elle avait obtenu un peu plus de 8 % des voix, bon pour la troisième position.

Le télétravail : un cheval de bataille

Détecto n’est pas la première entreprise que possède la candidate du Parti vert. Elle rachète des entreprises depuis 2005. Cette expérience lui a permis de découvrir les vertus du télétravail. Au point tel qu’elle en fait un important cheval de bataille pour mousser sa candidature dans Mirabel. Selon elle, il s’agit de la meilleure manière de simplifier la vie des familles en limitant leur temps dans les transports, tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre.

« Je suis une femme d’affaires. Je travaille de la maison depuis longtemps. Il est possible de suivre la performance et le travail d’un employé à distance grâce à la technologie. Il n’y a pas de limites techniques qui l’empêchent. Seulement un manque de volonté ! »

Ses autres promesses

La candidate du Parti vert dans Mirabel propose d’offrir des crédits d’impôt aux entreprises qui permettent à leurs employés de travailler de la maison. L’accès à l’Internet haute vitesse est aussi une nécessité, selon elle, pour les employés souhaitant travailler à domicile dans les régions éloignées.

Mme Tremblay affirme que l’économie et l’environnement sont des concepts qui sont liés. « Les catastrophes naturelles causeront des dommages économiques importants. Ainsi, plus on attend avant d’agir, plus cela va couter cher aux entreprises et aux contribuables. »

Publicité
Sur le même sujet …