MENU

2008 : entre 45 et 50 G$ de dommages assurés à travers le monde

par Vicky Poitras | 26 février 2009 14h54

Les assureurs de dommages ont déboursé plus de 50 milliards de dollars américains (G$ US) à la suite des catastrophes survenues en 2008 à l’échelle planétaire. C’est ce que révèle Swiss Re dans sa dernière étude sigma. Pour sa part, Munich Re affirme que les pertes assurées sont en hausse de 50 % en 2008 par rapport à 2007. Selon le réassureur, les assureurs ont dû débourser 45 G$ US en 2008.

Swiss Re affirme qu'il s'agit de la deuxième année la plus coûteuse de l'histoire de l'assurance. 2005 avait été la plus coûteuse avec les passages des ouragans Katrina, Rita et Wilma. Les données de l'étude, qui sont des estimations provisoires, montrent que la valeur totale des trois sinistres les plus coûteux pour les assureurs en 2008 totalise 25,4 G$ US.

L'ouragan Ike, qui a frappé le sud des États-Unis et les Caraïbes en septembre, est l'événement le plus coûteux de 2008. Les assureurs ont dû débourser 20 G$ US pour couvrir les dommages causés par Ike. Ces régions avaient déjà été touchées par le passage de l'ouragan Gustav en août, qui avait coûté 4 G$ US aux assureurs.

La tempête hivernale Emma a quant à elle couté 1,4 G$ US aux assureurs. En février, elle s'est abattue sur l'Allemagne, l'Autriche et la République Tchèque. Les tempêtes de neige et les épisodes de pluies verglaçantes survenus en Chine en janvier suivent de près au chapitre des sinistres assurés les plus coûteux de l'année, avec des dommages de 1,3 G$ US.

Sur la valeur totale des indemnisations versées en 2008, les catastrophes naturelles représentent 43 G$ US, dont 39 G$ US sont dus aux tempêtes. Les 7 G$ US restants sont attribuables à des dommages liés à l'activité humaine.

Munich Re signale dans ses estimations provisoires que c'est la sévérité des catastrophes qui est responsable de la hausse des indemnisations et non pas le nombre de sinistres. En effet, on comptait 750 événements ayant causé des dommages assurés en 2008 comparativement à 960 en 2007, indique le réassureur, qui montre du doigt les changements climatiques comme responsables de la violence des événements.

Pour ce qui est des catastrophes les plus meurtrières, le cyclone tropical Nargis, avec ses rafales de vent de 200 km/h, a frappé le Myanmar en mai et a fait plus de 130 000 morts et disparus. Le réassureur mentionne que, au total, ce sont plus de 220 000 personnes qui ont perdu la vie sur la planète à cause des diverses catastrophes naturelles de l'année 2008.

Munich Re affirme que les morts et disparus sont au nombre de 88 000 dans la province chinoise du Sichuan, à la suite du séisme de 7,9 sur l'échelle de Richter, survenu en mai. Ce tremblement de terre est la catastrophe qui a causé le plus de dommages - biens assurés et non assurés. Munich Re estime les pertes à 85 G$ US.

Publicité