MENU

Admission à la profession : la Coalition compte aller chercher un consensus

par Hubert Roy | 31 août 2017 07h00

Robert LaGarde | Photo : Réjean Meloche

Robert LaGarde, PDG de la Coalition pour la promotion des professions en assurance de dommages, compte régler une fois pour toutes le débat entourant les conditions d’admission à la profession en assurance de dommages.

En ce moment, quiconque possède son Secondaire V et trois années d’expérience pertinentes peut se présenter aux examens d’admission de l’Autorité des marchés financiers, sans avoir suivi une formation au préalable. Depuis, bon nombre d’années, la Coalition milite pour rehausser ces critères.

M. LaGarde a confié au Journal de l’assurance avoir abordé le sujet avec Eric Stevenson, surintendant de l’assistance aux clientèles et de l’encadrement de la distribution, à l’Autorité des marchés financiers. M. Stevenson lui a souligné être ouvert à rehausser les critères. Le surintendant dit toutefois souhaiter que l’industrie en vienne à un consensus sur ce point avant d’intervenir. Et M. LaGarde compte bien aller chercher ce consensus.

« On veut évoluer pour en arriver à une norme, tout en tenant compte qu’il faut maintenir une adéquation entre l’offre et la demande. Cette offre doit toutefois être beaucoup plus qualitative. On pourra ensuite amener Emploi-Québec à bien aiguiller les gens, plutôt qu’il les invite à aller passer les examens directement. »  

Publicité