MENU

Année difficile pour le marché de l’assurance de personnes au Québec

par Mathieu Carbasse | 17 juin 2016 14h05

L’Autorité des marchés financiers vient de publier le Rapport annuel sur les institutions financières 2015, qui dresse le portrait de l’industrie et présente les enjeux auxquels font face les sociétés d’assurance au Québec.

On y apprend ainsi que les primes directes souscrites par les 97 assureurs de personnes exerçant au Québec ont diminué de 0,6 % en 2015. Elles se chiffrent désormais à 14,8 G$. Il s’agit de la seule baisse observée au cours des dix dernières années, 2013 et 2014 ayant été des années de croissance remarquables.

En 2015, les bénéfices totaux de l’industrie ont régressé de 15,7 % (soit une perte de 2,1 G$). Certains éléments ont eu un impact majeur sur ce net recul, notamment les pertes au niveau des placements liés à la chute des prix du pétrole, la nouvelle baisse des taux d’intérêt à long terme ou encore, le renforcement des provisions mathématiques suite à la revue des hypothèses des assureurs.

Les assureurs québécois gardent le sourire

Toutefois, les assureurs à charte québécoise ont tiré leur épingle du jeu puis que pour l’année 2015, ils ont enregistré une hausse de 2,9 % de leurs primes directes souscrites tandis que dans le même temps, les assureurs canadiens ont subi une baisse de 4,2 % et les assureurs étrangers de 7,6 %.

Les assureurs québécois, au nombre de 17, détiennent ainsi plus de la moitié du marché québécois avec 54 % des parts de marché, soit une hausse de 1,8 % par rapport à 2014.

Industrielle Alliance et Desjardins en tête

Les dix assureurs les plus importants dans le secteur de l’assurance de personnes au Québec recueillent près de 90 % des 14,8 G$ de primes directes souscrites. Pour l’année 2015, Desjardins a été rejoint en tête du classement par Industrielle Alliance, les deux assureurs totalisant désormais chacun 17,6 % des parts de marché (voir tableau ci-après).

À noter que les quatre assureurs les plus importants (soit Industrielle Alliance, Desjardins, Sun Life et Great-West) détiennent 61,2 % du marché québécois.

 

Publicité
Sur le même sujet …