MENU

Assurance de remplacement : les concessionnaires automobiles perdent du terrain

par Hubert Roy | 16 août 2016 07h00

Une tendance se dessine en assurance de remplacement. Le courtage et les représentants certifiés y gagnent des parts de marché au détriment des concessionnaires automobiles.

En 2013, le courtage et les représentants certifiés avaient vendu 11 % des polices d’assurance de remplacement en vigueur au Québec. Cette proportion est passée à 18 % en 2014. Elle est de 20,5 % en 2015.

Cette hausse se reflète aussi en dollars. Le courtage et les représentants certifiés avaient souscrit 7 % des primes en assurance de remplacement au Québec en 2013. Le tout a augmenté à 12 % en 2014, puis 13,4 % en 2015.

Ces chiffres proviennent du rapport statistique annuel 2015 de l’Autorité des marchés financiers. Le régulateur y dresse aussi quelques autres constats.

Tout d’abord, le marché de l’assurance de remplacement se rétracte. En 2013, il représentait un volume de 213 millions de dollars (M$). Ce chiffre a passé à 199 M$ en 2014 et est de 184 M$ en 2015.

Les courtiers et les représentants certifiés ne vivent toutefois pas ce sort. En 2013, ils avaient vendu pour 15 M$ d’assurance de remplacement. Ce montant est passé à 23 M$ en 2014, puis à près de 25 M$ en 2015.

Autre constat : l’écart entre la prime vendue par le courtage, ainsi que par les représentants certifiés, et celle vendue par les concessionnaires automobiles continue de s’accroitre. L’Autorité rapporte que 2015, il y a un écart de 725 $, soit 66 %, entre les deux modes de distribution, alors qu’il était de 695 $ en 2014, représentant 64 %.

« L’écart s’est amplifié en 2015 puisque la prime moyenne souscrite des assureurs faisant affaire avec les concessionnaires d’automobiles a augmenté de 2,9 % par rapport à 2014, tandis que celle des assureurs distribuant cette police par l’entremise de représentants certifiés a augmenté de 1,9 %. Cet écart s’explique notamment par le taux de commission, qui est plus élevé pour la distribution sans représentant », peut-on lire dans le rapport de l’Autorité.

La prime moyenne souscrite, incluant tous les termes de police disponibles, est de 1 832 $ pour le réseau de la distribution sans représentant. Elle est de 1 107 $ lorsqu’elle est souscrite par un représentant certifié.

 

 

Publicité