MENU

Assurancia : cap sur le marketing en ligne

par Sophie Boltz | 05 mars 2011 19h45

Assurancia veut jouer la carte du marketing sur Internet en 2011. « Nous voulons créer un site multifonctions qui nous correspond mieux que le site assurancia.ca. Ce dernier intéressera les membres et le public, confie Jean-Pierre Tardif, président de la bannière en entrevue au Journal de l’assurance. Pour cela, nous avons signé une entente avec un assureur. Ce projet devrait être livré en aout. »La bannière espère se démarquer de ses concurrents. « Nous voulons être à l’avant-garde. Quand un de nos membres lancera une offensive au niveau du marketing, il pourra s’appuyer sur notre notoriété et notre crédibilité. »

Selon M. Tardif, ce projet répond à un besoin. « Développer ses propres outils marketing sur Internet est impossible pour un cabinet de courtage. C’est pourquoi, nous avons décidé de regrouper les cabinets pour aboutir ensemble à un projet de site », dit-il.

Le recrutement est aussi l’une des priorités d’Assurancia pour 2011. La bannière entend recruter deux ou trois cabinets. Le recrutement sera sélectif, précise M. Tardif.

« Nous nous intéressons aux cabinets en recherche de développement, car nous voulons leur apporter les outils nécessaires à ce développement. Nous accordons beaucoup d’importance à la philosophie du cabinet. Nos membres doivent nous ressembler. Si ce n’est pas le cas, nous risquons de compromettre notre excellente chimie avec nos membres », dit M. Tardif.

La situation géographique du cabinet sera aussi un critère de sélection. « Nous y sommes très attentifs, car nous voulons être présents partout au Québec. Par contre, la taille du cabinet nous importe peu », précise-t-il.

Certains projets initiés il y a quelques temps déjà, se concrétisent progressivement. C’est le cas de l’uniformisation des procédures. « Nous y travaillons à chaque réunion. Nos membres utilisent trois systèmes d’agence de courtage (BMS). On a fait appel à un consultant. Toutefois, les résultats obtenus ne sont que la pointe de l’iceberg. L’uniformisation prend du temps. C’est un objectif à long terme », poursuit-il.

En 2010, la bannière s’est dotée d’un service téléphonique. « Ce système permet d’enregistrer des appels, de faire de la formation, d’écouter et le monitoring », précise-t-il. Assurancia travaille sur deux nouveaux produits qui devraient sortir au cours de l’année. Pour l’heure, la bannière ne peut pas en dire davantage.

Publicité