MENU

Assurancia tisse sa toile d’araignée

par Hubert Roy | 24 février 2015 09h00

Comme une araignée, la bannière Assurancia tisse sa toile en multipliant les initiatives visant à attirer les consommateurs. Le lancement du programme GriffeSanté, pour les animaux de compagnie, fait notamment partie de cette stratégie, tout comme une présence accrue sur le Web et le déploiement d’une centrale pour recevoir des appels le soir.photo_web_1854Le Web tient une place importante dans la stratégie d’Assurancia. « Nous avons refait notre site Web et investi dans Google Alert pour obtenir plus de visibilité. Le retour de soumissions devrait augmenter le nombre de clients potentiels (leads) qui sont dirigés vers nos membres. Nous avons d’ailleurs vu une augmentation substantielle à cet effet. Ce n’est pas encore à notre gout, mais ça s’en va dans la bonne direction », dit Michel Duciaume, président de la bannière.

En 2015, Assurancia poursuivra ses investissements, notamment dans les médias sociaux. « Nous voulons créer une toile d’araignée pour attirer les clients. Nous devons aussi travailler avec notre personnel pour partager ce savoir-faire. Il faut en venir à changer nos habitudes », dit-il.

M. Duciaume souligne que sa bannière a réussi à créer de l’achalandage pour ses membres avec GriffeSanté en 2014. Elle espère poursuivre dans la même veine avec le lancement tout récent de son centre d’appels, ouvert quatre soirs par semaine. « Nous voulons nous démarquer pour reprendre des parts de marché. Les cabinets qui ne s’organisent pas ne pourront concurrencer les organisations gigantesques des directs. Ça leur prend des alliances avec des regroupements, des fournisseurs et des stratégies pour pouvoir grandir », dit-il.

Des centrales de placement ont ainsi été ouvertes en auto et en habitation sous-standard. Une autre a aussi été lancée de concert avec l’assureur Northbridge en assurance des entreprises. « Ça permet à nos membres de répondre efficacement et rapidement à leurs clients. Nous avons fait une grosse progression de notre côté, à un tel point que Northbridge a dû s’ajuster vu le fort nombre de demandes de soumissions », dit-il.

La bannière a aussi donné des formations gratuites à ses membres et elle compte les visiter plus régulièrement, notamment pour partager des meilleures pratiques d’affaires (best practices), mais aussi des stratégies Web. « Ce qui nous donne une force, c’est de partager entre nous. Ça amène beaucoup de bénéfices à nos membres », dit-il.

Assurancia compte 18 membres, pour 37 points de vente et un volume avoisinant 90 millions de dollars (M$). « Il y a encore des régions où nous ne sommes pas présents. Si des courtiers s’identifient au développement des affaires, nous croyons qu’ils vont vouloir se rattacher à nous. Nous voulons un profil de développeur chez nos affiliés. Nous voulons des cabinets qui seront encore là dans dix ans. Nous croyons que beaucoup de cabinets de courtage ne seront plus là dans trois ans. Il n’y a pas de relève, alors que plusieurs de nos membres l’ont déjà », dit-il. La bannière implique d’ailleurs cette relève dans ses réunions de direction pour l’amener à s’impliquer au sein de la bannière, révèle M. Duciaume.

Publicité