MENU

Aviva Canada met au jour un nouveau cas de fraude

par Mathieu Carbasse | 20 juillet 2016 11h29

Photo : Ford

Alors que les conséquences de la fraude à l'assurance au Canada sont estimées à plus de 1,6 milliard de dollars chaque année, Aviva Canada a dernièrement accentué sa collaboration avec les services de police et donné encore plus de muscle à sa politique antifraude.

Exemple de ce dispositif antifraude, le 10 décembre dernier, Mark Haselden déclarait à la police que son camion Ford F150, assuré par Aviva Canada, avait été volé. Il avait ensuite transmis deux déclarations de sinistres à Aviva Canada : une pour la perte de son véhicule, l'autre pour celle de son contenu, dont une chaîne audio haut de gamme, un GPS, des vêtements et des outils.

Aucune trace d'effraction à l’extétrieur

Lorsque la police a retrouvé le véhicule huit jours plus tard, l'intérieur avait été vandalisé au point de ne plus être réparable, le contenu avait disparu et une clé de contact brisée bloquait le système d'allumage. L'extérieur ne montrait lui aucune trace d'effraction.

Au cours de l'enquête d'Aviva Canada, M. Haselden a fourni délibérément des renseignements erronés et trompeurs, allant même jusqu'à mentir sous serment à deux reprises. En conséquence, Aviva Canada a refusé les deux demandes d'indemnités, pour la perte du véhicule et de son contenu.

Accusations pour fraude, méfait public et parjure

Aviva Canada a présenté ses constatations au service régional de police de Durham et compilé des informations ainsi que des éléments de preuve demandés par l'officier de police. Aujourd'hui, le service régional de police de Durham porte des accusations contre M. Haselden pour fraude de plus de 5000 $, fraude de moins de 5000 $, méfait public et parjure.

« Le service régional de police de Durham demeure un solide allié dans la lutte d'Aviva Canada pour protéger les primes de nos assurés honnêtes, affirme Christopher Lang, directeur principal du Service antifraude d'Aviva Canada. Sa fermeté à l'égard de la fraude et la rapidité dont il a su faire preuve pour porter ses accusations nous aident à mieux faire passer le message que la fraude constitue un acte criminel qui ne saurait être toléré. » 

Publicité