MENU

Courtiers Unis se donnera les moyens pour répondre aux défis du futur

par Andrea Lubeck | 27 février 2018 07h00

Louis Bois

Après avoir connu une année de consolidation en 2016, la bannière en assurance de dommages Courtiers Unis peut enfin se donner les moyens pour les défis du futur, affirme son président Louis Bois.

« 2017 s’est très bien déroulée. Nos résultats sont bons et nos membres sont satisfaits. Nous les avons rencontrés individuellement pour connaitre leurs besoins afin de bien y répondre », indique-t-il.

Les projets de loi 141 et 150 amènent de grands changements dans l’industrie québécoise de l’assurance et suscitent beaucoup d’émotions auprès des professionnels, dit M. Bois. Pour sa part, Courtiers Unis a décidé d’agir face à la révolution qui guette.

« Nous avons créé des comités consultatifs formés avec des cabinets membres pour connaitre leur opinion sur la gestion des modifications législatives à venir », explique M. Bois. Les courtiers de ces cabinets offrent de leur temps pour échanger avec d’autres membres sur des sujets d’actualité.

M. Bois indique que de plus en plus de cabinets d’envergure s’intéressent à Courtiers Unis. « La concentration pousse ces cabinets à élargir leur offre de marché, ils se tournent donc vers les bannières », précise M. Bois. En 2017, la bannière a ajouté 11 nouveaux membres, atteignant les 99 membres et 105 succursales. Le volume de primes s’élève à 203 millions de dollars.

Pour 2018, M. Bois est avare des détails des projets que la bannière compte réaliser. Il a toutefois mentionné que Courtiers Unis finalise une offre exclusive pour ses membres, un projet sur lequel le réseau planche depuis quelques mois. « On devrait dévoiler à la mi-année », révèle M. Bois.

De plus, la bannière s’ouvrira à un nouveau marché. M. Bois n’a toutefois pas précisé lequel.

Publicité