MENU

COVID-19 : la chaine d’approvisionnement changera et affectera l’industrie

par Charles Mathieu | 15 mai 2020 14h30

Photo: Freepik

La COVID-19 et la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis vont amener des changements importants au niveau de la chaine dapprovisionnement mondiale. C’est ce qu’indique Swiss Re dans son Economic Insights publié le 5 mai dernier.

En économie, la chaine dapprovisionnement « est le réseau des entreprises, des informations et des ressources impliquées dans la production et la circulation des biens et services intermédiaires et finaux », explique le réassureur.

Deux problématiques

« Le niveau d’intégration des marchés dans la chaine dapprovisionnement mondiale varie et évolue constamment en fonction des couts de production relatifs, de la différenciation des produits et des technologies, de la proximité des utilisateurs finaux, des politiques industrielles nationales, des règlementations, de la gouvernance commerciale et des évolutions géopolitiques », dit le rapport.

Selon Swiss Re, les tensions sino-américaines devraient ainsi « accélérer certains changements structurels en cours ». L’entreprise souligne quun sondage réalisé auprès de quelque 600 multinationales asiatiques montre que 82 % d’entre elles ont déclaré quelles « modifiaient leurs chaines dapprovisionnement en raison de la guerre commerciale ». En Chine, cette proportion est de 93 %, ajoute le réassureur.

Pour la COVID-19, « quel que soit le résultat, les gouvernements et les entreprises réexamineront leur dépendance à l’égard de la chaine dapprovisionnement mondiale ».

En raison de la crise, certaines entreprises devront « recourir à d’autres stratégies telles que raccourcir considérablement la chaine pour réduire leur vulnérabilité », ce qui pourrait affecter l’économie mondiale, croit Swiss Re.

Quelles sont les conséquences ?

Les deux situations, lorsque combinées, font en sorte qu’il y aura une « restructuration majeure » de la chaine d’approvisionnement, indique Swiss Re. Cela amènerait une « délocalisation accélérée de la production manufacturière hors de Chine pour réduire la dépendance excessive à l’égard dune seule base de production » et une « constitution de chaines dapprovisionnement redondantes et parallèles, en particulier pour les produits considérés comme stratégiquement importants », peut-on lire dans le rapport.

De plus, selon Swiss Re, lutilisation de la technologie pour réduire les risques de la chaine dapprovisionnement pourrait être le résultat d’une telle restructuration.

Impacts sur l’industrie de l’assurance

La délocalisation de certaines entreprises et larrivée de nouvelles chaines dapprovisionnement parallèles représentent des opportunités pour lindustrie de lassurance, affirme Swiss Re.

En effet, « de nouvelles installations commerciales » pourraient être construites. Cela pourrait augmenter la demande pour certains produits dassurance, dit lentreprise.

« Le tout, avec la prise de conscience croissante du risque de perturbation de la chaine dapprovisionnement, génèrera une nouvelle demande dans les domaines de lassurance-crédit, du cautionnement, de lingénierie, de l’assurance des biens et de linterruption des affaires. Par exemple, nous estimons une augmentation de 5 à 10 % de la demande dassurance de biens et d’assurance pour les firmes d’ingénierie dans les nouveaux marchés daccueil en Asie émergente », explique le réassureur dans son rapport.

D’après ce dernier, la demande pour les couvertures dinterruption des affaires pourrait augmenter de 10 % à 20 %, parce que « les entreprises cherchent à atténuer les risques » liés aux changements dans la chaine d’approvisionnement.

Publicité
Sur le même sujet …