MENU

COVID-19 : des assureurs couvrent de nouveau certains voyages

par Frédérique De Simone | 17 août 2020 10h30

Photo: Freepik

Croix Bleue du Québec et Croix Bleue de l’Ontario ont rouvert les ventes en assurance voyage pour celles et ceux qui pourraient être amenés à voyager à l’extérieur de leur province de résidence pour y faire un voyage « essentiel », depuis environ trois semaines.

Les assurés qui ont à voyager dans le cadre de leur travail ou pour une autre raison personnelle jugée « essentielle » seront couverts par la protection Soins médicaux d’urgence, peu importe le pays de destination.

La garantie protège ainsi les voyageurs assurés s’ils contractent la COVID-19 durant leur séjour, à condition qu’ils n’aient pas reçu de diagnostic positif d’infection à ce virus ou qu’ils n’aient pas présenté de symptômes avant leur départ.

La période de condition préexistante pour toutes conditions est de trois mois pour les moins de 55 ans et de six mois pour les 55 ans et plus. Quelqu’un qui aurait eu la COVID-19 cinq mois avant la date de prise d’effet de la couverture serait couvert. Toutefois, si la personne a eu la COVID-19 il y a cinq mois, mais a des suivis avec son médecin par la suite, notamment dans la période de conditions préexistantes, la réclamation pourrait être refusée, indique Croix Bleue.

La sécurité avant tout

Même si les assureurs ont recommencé à vendre des protections en assurance voyage, ils recommandent à leurs clients de s’informer des précautions à prendre et des restrictions qui pourraient leur être imposées à leur destination ou à leur retour au Canada.

« Étant donné l’ampleur de la crise et la disponibilité réduite des ressources médicales à travers le monde, notre service d’assistance-voyage est limité dans ses moyens de soutenir et de guider les personnes en situation d’urgence à l’étranger. C’est pourquoi nous encourageons fortement nos clients à éviter tout voyage non essentiel et à toujours respecter les recommandations des autorités sanitaires et gouvernementales », mentionne Josiane Cousineau, vice-présidente, markéting et relations publiques de Croix Bleue du Québec et Croix Bleue de l’Ontario.

Les annulations demeurent exclues des protections

Les protections pour les annulations ou les interruptions de voyage demeurent non couvertes pour le moment, ajoute Mme Cousineau.

« La pandémie de COVID-19 est une situation connue depuis le 12 mars 2020. Comme l’assurance Annulation ou interruption de voyage ne couvre pas les situations qui étaient connues au moment de la souscription du contrat d’assurance ou de la réservation du voyage, la COVID-19 n’est pas un risque couvert par cette garantie. »

D’autres assureurs offrent des protections

Desjardins Assurances couvre les soins de santé liés à la COVID-19 pour les voyages dits essentiels, soit les voyages des travailleurs essentiels, les voyages effectués pour des raisons familiales et les voyages à l’intérieur du Canada, et ce, depuis le début de la pandémie. 

Comme le gouvernement du Canada continue de conseiller à tous les Canadiens d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du pays, le Mouvement Desjardins exclut tous les soins de santé liés à la COVID-19 pour les voyages non essentiels, avise sa porte-parole Valérie Lamarre.

Du côté de Medipac, qui se spécialise dans la vente d’assurances voyage écrites par L’Ancienne République, Compagnie d’Assurance du Canada, la COVID-19 est couverte par ses protections. Cependant, si le gouvernement émettait un avis qui incite les Canadiens à éviter tout voyage, y compris en raison de la pandémie, la COVID-19 ne serait plus couverte par ses protections d’assurance voyage, précise Medipac.

C’est notamment le cas pour les voyages en croisière qui ne sont pas couverts par Medipac, étant donné les avertissements du gouvernement fédéral demandant d’éviter tout voyage à bord de navires de croisière. « Les clauses d’état préexistant et les autres conditions de la police continueront de s’appliquer. »

Publicité
Sur le même sujet …