MENU

Dale Parizeau Morris Mackenzie investit le Web en créant un nouveau cabinet

par Vicky Poitras | 07 mars 2012 20h17

Le cabinet de courtage Dale Parizeau Morris Mackenzie (DPMM) vend désormais sur le Web des produits d’assurance automobile et d’assurance habitation. Pour ce faire, le courtier a créé un nouveau cabinet, Merlin Assurance.
En cinq minutes, le site merlinassurance.ca fournira trois soumissions, valides 60 jours, à un internaute. Ce dernier doit toutefois parler à un courtier pour clore la transaction. Aucune confirmation de couverture ne se fait en ligne, a précisé Jean-François Leblanc, vice-président adjoint marketing et développement chez DPMM, en entrevue au Journal de l’assurance. Pour obtenir ses soumissions, l’internaute n’a qu’un formulaire à remplir.

DPMM dit cibler une clientèle spécifique avec son offre sur le Web, soit celle de la catégorie d’âge de 25 à 50 ans, qui est friande de nouvelles technologies. Ainsi, pour se faire connaitre, Merlin Assurance mise sur les réseaux sociaux. Il possède une page Facebook et un compte Twitter. Une campagne publicitaire a aussi été lancée au début de février. Le cabinet mise sur des messages radiophoniques et des panneaux publicitaires.

Le cabinet fait présentement affaire avec six assureurs : Aviva Canada, Intact Assurance, Jevco, La Missisquoi, Pafco et L’Unique. D’autres devraient s’y joindre, dit M. Leblanc. « Nous avons entamé des discussions », précise-t-il. Le cabinet n’envisage toutefois pas de s’affilier à une bannière pour aller chercher de nouveaux contrats, ajoute-t-il.

DPMM n’a pas d’objectifs financiers précis avec Merlin, outre qu’il devienne un projet rentable à moyen terme.

Le cabinet veut toutefois faire évoluer son site
« Nous voulons être la référence en matière d’informations dans l’industrie. À terme, nous voulons publier cinq articles par semaine sur notre site. Certains seront techniques, d’autres plus ludiques », dit M. Leblanc.

De plus, l’entreprise envisage d’étendre sa gamme de produits en assurance de dommages. Elle s’intéresse aussi à l’assurance voyage. « Nous sommes en discussion avec un assureur », révèle-t-il.

Le cabinet, situé dans le même édifice montréalais que DPMM, compte actuellement une quinzaine d’employés. Certains d’entre eux œuvraient auparavant au sein de DPMM. M. Leblanc précise aussi que si un client souhaitait rencontrer physiquement un courtier de Merlin Assurance, la chose serait possible à faire.

Divers rabais
Merlin offre d’ailleurs divers rabais sur son site Web. Il est possible d’y souscrire une police de deux ou trois ans, avec gel de primes, même lors d’une réclamation. Les familles ayant un enfant de moins de 13 ans bénéficient aussi d’un rabais de 50 $ sur leur prime d’assurance automobile. Combiner son assurance auto et son assurance habitation auprès de Merlin Assurance permet aussi de bénéficier d’un rabais de 25 % sur ses primes d’assurance.

Publicité
Sur le même sujet …