MENU

De nombreux Québécois se déplacent avec leur caravane durant l’hiver

par Hubert Roy | 08 novembre 2016 07h00

Plusieurs Québécois choisissent de partir pour le Sud avec leur motorisé ou leur caravane durant les mois d’hiver. Ces déplacements nécessitent toutefois de bien penser à ses couvertures d’assurance.

Pierre Duchesne, coordonnateur, assurance des particuliers, à La Capitale, souligne qu’assurer un voyageur hivernant (snowbird) qui utilise sa caravane ou son motorisé n’est pas un problème pour un assureur, d’autant plus que la couverture de base couvre les voyages à travers tout le Canada et les États-Unis.

« La Floride est bien entendu une destination populaire. Bien souvent, les gens partent en novembre, alors que la saison des ouragans est passée. Il faut toutefois bien sécuriser le périple. Le produit doit être bien adapté à cela et couvrir les biens. On forme nos représentants à cette réalité. »

Dans ce segment, la question de la responsabilité civile revient. « Aux États-Unis, un accident, quand on considère aussi les blessures corporelles, peut rapidement causer un million de dollars (M$) de dommages. C’est pourquoi l’on recommande de prendre une couverture de 2 M$. On voit aussi des gens prendre une couverture supplémentaire à ce niveau. »

Lucie Fréchette, présidente du cabinet de courtage Leclerc Assurances et Services financiers, ajoute que peu de gens partent 365 jours par année avec leur caravane, vu les limitations imposées par la Régie de l’assurance maladie du Québec, mais aussi par l’IRS américain au niveau de la perception d’impôts.

« On en a toutefois qui peuvent partir hors du Québec 180 jours avec leurs caravanes. La couverture de base que nous offrons les couvre de toute façon 180 jours hors du Québec », dit-elle.

Beaucoup de snowbirds font l’acquisition d’un condo en Floride. La Capitale ne peut assurer le condo, mais peut offrir des couvertures de responsabilité civile supplémentaire, mentionne M. Duchesne.

« C’est quelque chose de très difficile à obtenir là-bas. En Floride, la couverture de base en responsabilité civile varie entre 300 000 $ et 500 000 $, comparativement à 1 M$ au Québec. Plusieurs de nos clients ne sont pas habitués à une couverture plus basse. On leur recommande donc d’aller chercher le maximum qu’ils peuvent auprès de leur assureur primaire. On couvre la portion additionnelle. »

Lucie Fréchette recommande aussi aux touristes hivernants qui voyagent en caravane de contracter une bonne assurance santé de voyage. « S’ils vont au Mexique, ils doivent contracter une autre protection. Nous avons d’ailleurs un produit qui couvre ce type de grands voyageurs », dit-elle.

Chez Promutuel Assurance, on rappelle qu’il faut distinguer la caravane du motorisé. L’assureur a d’ailleurs doublé le nombre de motorisés qu’il assure depuis 2012, a fait savoir sa porte-parole Émilie Dick-Roy. C’est toutefois le contraire pour « tout ce qui se traine », où la tendance est inversée chez la mutuelle.

Outre la couverture d’assurance responsabilité civile qui peut être bonifiée, Promutuel offre aussi des protections juridiques et de vol d’identité. L’assureur exige toutefois que la propriété qui n’est pas habitée soit sécurisée, à raison d’une ou deux visites par semaine dans la maison.

Promutuel a aussi un avenant autocaravanage qui permet à l’assuré de poursuivre son voyage quoiqu’il arrive. « Nous remboursons la location de la voiture ou de la caravane le cas échéant, ainsi que l’hébergement et les repas, jusqu’à concurrence d’un certain montant. Ça inclut aussi les frais de rapatriement si nécessaire », dit Mme Dick-Roy.

Publicité