MENU

Des charges font chuter le revenu net de Sun Life au troisième trimestre de 2018

par Andrea Lubeck | 12 novembre 2018 11h30

Photo : Freepik

Des charges liées aux obligations envers les titulaires de polices de la Financière Sun Life ont fait chuter son revenu net de 250 millions de dollars (M$) entre le troisième trimestre de 2017 et celui de 2018. En effet, le revenu net déclaré pour la période close le 30 septembre dernier est de 567 M$, contre 817 M$ en 2017. En revanche, son revenu net sous-jacent a augmenté pour la même période comparative, passant de 643 M$ à 730 M$ au troisième trimestre de 2018.

Ces obligations représentent ainsi 166 M$ de la baisse de 250 M$ de son revenu net déclaré, alors qu’au troisième trimestre de 2017, elles avaient ajouté 103 M$. D’un autre côté, la hausse du revenu net sous-jacent a été menée par une croissance des affaires, un plus faible taux d’imposition aux États-Unis et une expérience d’investissement favorable, souligne l’assureur.

Au premier et deuxième trimestre de 2018, Sun Life avait plutôt respectivement déduit 3 M$ et récolté 1 M$ de changements d’hypothèses et d’actions de la direction de son revenu net sous-jacent.

Obligations envers les titulaires de polices

« En raison de la nature à long terme de nos activités, nous émettons des jugements impliquant des hypothèses et des estimations afin d’évaluer nos obligations envers les titulaires de polices. L’évaluation de ces obligations est comptabilisée dans nos états financiers en tant que passifs relatifs aux contrats d’assurance et passifs relatifs aux contrats d’investissement […] », écrit Sun Life dans ses états financiers.

Les hypothèses sont formulées « sur la performance des marchés des actions, les taux d’intérêt, les taux de défaillance des actifs, les taux de mortalité et de morbidité, la déchéance et les autres comportements, et l’inflation et d’autres facteurs tout au long de la vie de nos produits ».

L’assureur affirme revoir les hypothèses chaque année, « généralement au troisième trimestre ». L’entreprise dit tenir compte de son expérience réelle des périodes actuelle et passée par rapport à ses hypothèses lors de sa revue annuelle.

Un scénario similaire au Canada

Un scénario similaire se présente dans les résultats de Sun Life au Canada, bien que l’impact des charges soit moins important. Pour le troisième trimestre de 2018, le revenu net déclaré est de 335 M$, comparativement à 340 M$ à la période correspondante de l’année précédente. Sun Life attribue cette baisse de 5 M$ à des effets défavorables du marché, incluant des effets liés aux taux d’intérêt et à la valeur des investissements.

Le revenu net sous-jacent est toutefois passé de 222 M$ au troisième trimestre de 2017 à 251 M$ cette année, grâce à une bonne expérience d’investissement et la croissance des affaires dans le secteur des rentes collectives. Or, la croissance a été limitée par une baisse des gains de nouvelles affaires.

Les ventes d’assurance individuelle se maintiennent

Au Canada, les ventes d’assurance individuelle se sont somme toute maintenues, s’établissant à 90 M$ pour le trimestre, comparativement à 87 M$ en 2017.

Par contre, en assurance collective, celles-ci ont chuté en raison d’une vente importante réalisée en 2017. Les ventes ont atteint 113 M$ au troisième trimestre de 2018, une réduction de 13 % par rapport au troisième trimestre de l’an dernier.

Publicité
Sur le même sujet …