MENU

Des tempêtes de grêle au Texas entraînent des pertes historiques

par Mathieu Carbasse | 28 avril 2016 13h56

Le 11 avril dernier,  une troisième tempête de grêle en moins d'un mois frappait la région de Dallas au Texas, détruisant les véhicules et laissant les maisons inhabitables. Alors que les dommages assurés des deux premières tempêtes continuent de grimper - ils sont estimés désormais à 1,3 milliard de dollars (G$), ce troisième phénomène devrait être pire que les deux premiers.

Selon les données compilées par A.M. Best, depuis neuf ans, les dégâts liés à la grêle aux États-Unis s’élèvent en moyenne à 1,2 G$ chaque année. En 2016, les coûts pour le seul Texas ont déjà atteint cette moyenne. Selon le National Weather Service, le Texas représente environ 30% de toutes les réclamations liées à la grêle depuis le début de l’année.

Un impact sur la performance de souscription

Pour les souscripteurs en assurance de dommages, en particulier en ce qui concerne l’assurance des entreprises, les pertes devraient concernées des vitres brisées et des dégâts affectant les toitures. Toutefois, comme le note A.M. Best, la sophistication de la tarification en assurance des entreprises - avec notamment l'adoption accrue d'algorithmes pour évaluer le risque - fait que les entreprises semblent bien préparées à gérer ces types d'événements. Toutefois, les premières indications montrent que ces événements auront un impact sur la performance de souscription et sur les revenus globaux.

Pas d’impact majeur pour les assureurs

Selon A.M. Best, ces phénomènes météorologiques exceptionnels ne devraient pas entraîner de dépréciation des cotes de solidité financière des assureurs exposés, ces derniers intégrant déjà dans leurs bilans des pertes liées à des événements graves. De plus, la plupart des sociétés d’assurance ont été en mesure d'augmenter leur capitalisation au cours des dernières années.

À ce jour, 2016 a été une année particulièrement active aux États-Unis puisque, parallèlement, les plaines du Sud et les États du Golfe du Mexique ont dû affronter un certain nombre de tornades, des tempêtes de grêle et des inondations. Un certain nombre de tempêtes de neige majeures ont balayé le Nord des États-Unis, avec, par endroit, des records de chute de neige enregistrés.

Publicité