MENU

Deuxième année consécutive de pertes en souscription pour les assureurs américains

par La rédaction | 12 février 2018 09h45

Photo : Freepik

Après avoir connu une perte modeste en souscription en 2016, les assureurs de dommages américains la verront s’aggraver dans leurs bilans financiers de 2017, indique une analyse de la firme de notation A.M. Best.

Le rapport souligne que les ouragans et les feux de forêt ont en grande partie été responsables de cette perte, surtout au cours des troisième et quatrième trimestres. Par ailleurs, les taux concurrentiels dans la majorité des segments de l’assurance des entreprises, malgré la reconnaissance du besoin d’une hausse de ceux-ci en fin d’année.

Hausse du ratio combiné en vue

La firme prévoit un ratio combiné de 105,1 % pour 2017, une hausse par rapport à 2016, alors que le taux était de 100,9 %, et un retour à 100 % pour 2018. En revanche, A.M. Best estime que les primes augmenteront de 4,1 % en 2017 et de 3,5 % en 2018, contre une hausse de 2,8 % en 2016.

« La hausse des pertes dues aux catastrophes à un niveau surpassant les moyennes historiques a eu un effet global sur l’industrie, bien qu’une forte capitalisation a permis à la majorité des assureurs primaires et des réassureurs à bien répondre aux risques malgré une baisse de leurs revenus d’exploitation et leurs bénéfices nets », explique A.M. Best.

Un côté positif

L’analyse souligne que la hausse des pertes dues aux catastrophes a un bon côté, puisque cela a mené à une plus forte concurrence de taux dans certains secteurs. Plusieurs vétérans du marché s’entendaient pour dire que les taux dans plusieurs secteurs avaient chuté à des niveaux qui n’étaient pas durables, puisque les profits étaient portés par de fortes performances du marché lorsque les pertes dues aux catastrophes demeuraient basses.

A.M. Best s’attend également à ce que l’industrie génère des revenus positifs en 2017 et en 2018 grâce aux revenus d’investissements.

Publicité