MENU

Empire Vie bénéficie d’une rentabilité accrue en assurance individuelle

par Mathieu Carbasse | 02 mai 2016 11h33

Empire Vie a enregistré un résultat net de 37,2 millions de dollars (M$) pour le premier trimestre de 2016, comparativement à 25,6 M$ pour la même période de 2015 (+ 45.3 %). Cette hausse, comme celle du rendement des capitaux propres, qui est passé de 10 à 13,4 %, est principalement imputable au profit plus élevé du secteur de l'assurance individuelle.

Ce profit s'explique principalement par l'amélioration des résultats au chapitre des placements et des mesures prises par la direction pour améliorer l'appariement des actifs et des passifs en 2016, bien aidée par les fluctuations favorables des marchés boursiers et des taux d'intérêt en 2016.

« Je suis très satisfait du progrès que nous avons réalisé en améliorant notre appariement des actifs et des passifs en 2016 et de notre résultat net dans le secteur de l'assurance individuelle, a déclaré Mark Sylvia, PDG d'Empire Vie. Nous devons mettre un accent constant sur ce secteur, compte tenu de la volatilité des taux d'intérêt du marché. »

Produit net des primes en hausse de 6 %

De plus, le produit net des primes pour le premier trimestre a augmenté de 6 % pour atteindre 230 M$. Cette hausse est principalement attribuable à une augmentation de la demande de produits de rentes à taux fixe.

Les actifs sous gestion ont augmenté de 2 % par rapport aux niveaux du 31 mars 2015 pour atteindre 14,9 milliards de dollars. Les ventes brutes de fonds distincts ont elles diminué de 14 % au premier trimestre de 2016, principalement en raison de ventes moins élevées de produits avec garantie à l'échéance de 75 %.

Ventes moins élevées de vie universelle

Les ventes de primes annualisées pour le secteur de l'assurance individuelle ont diminué de 35 % au premier trimestre de 2016. Cette diminution s'explique principalement par des ventes moins élevées de produits d'assurance vie universelle.

Les ventes de primes annualisées pour le secteur de l'assurance collective ont augmenté de 12 % au premier trimestre de 2016, malgré une faible conjoncture économique au Canada.

Publicité
Sur le même sujet …