MENU

Empire Vie franchit le milliard de ventes en gestion du patrimoine

par Vicky Poitras | 03 juin 2007 18h00

Les ventes totales de produits de gestion de patrimoine ont dépassé le milliard de dollars (G$) pour la première fois de l’histoire d’Empire Vie, en 2006. La compagnie attribue ce record à d’excellents résultats du côté de ses fonds distincts.« Les dépôts bruts dans nos produits de fonds distincts ont augmenté de 30 % par rapport à 2005, et les ventes nettes ont à nouveau atteint un sommet sans précédent », écrit dans son rapport annuel le président et chef de la direction d’Empire Vie, Douglas G. Hogeboom. La division gestion de patrimoine regroupe aussi les produits de placement à intérêt garanti.

M. Hogeboom attribue l’excellente performance des fonds distincts d’Empire Vie aux conditions favorables sur les marchés boursiers ainsi qu’à des rendements historiques concurrentiels.

De son côté, l’actif sous gestion des fonds distincts a atteint plus de 3,8 G$. En entrevue au Journal de l’assurance, Mike Schneider, vice-président principal des affaires corporatives chez Empire, s’est dit peu étonné de cette bonne performance en gestion du patrimoine.

« Nous avons des bons résultats dans ce secteur depuis quatre ans et plus particulièrement au cours des deux dernières années. Nous avons eu un grand soutien de nos partenaires de distribution et nous allons continuer à mettre l’accent dans ce secteur. Nous voyons que les baby-boomers veulent de plus en plus de produits de gestion du risque et de gestion du capital », souligne M. Schneider.

Empire Vie a également connu une rentabilité hors du commun l’an passé. Son bénéfice net total a atteint 57,5 M$ en 2006, comparé à 30,6 M$ en 2005, une hausse de 87,9%.

Le bénéfice net d’Empire Vie pour sa division de la gestion du patrimoine a atteint 7,2 M$ en 2006, contre 6,4 M$ en 2005, une hausse de 12,5%. C’est ce secteur d’affaires qui a engendré le plus important bénéfice chez l’assureur.

Mais c’est l’assurance vie individuelle qui a vraiment fait la différence. En effet, ce secteur d’affaires est passé d’une perte nette de 20,0M$ en 2005 à un bénéfice net de 6,2M$ en 2006.

Plusieurs facteurs favorables expliquent ce revirement. Entre autres, les ventes dans ce secteur d’activité ont été de 28 % supérieures en 2006 à celles de 2005, principalement en raison des primes excédentaires déposées par les assurés dans les polices d’assurance vie universelle. De plus, les actuaires d’Empire Vie ont procédé à un meilleur appariement de l’actif et du passif. En outre, un ajustement des hypothèses actuarielles avait eu un impact négatif majeur en 2005.

Les bénéfices nets de l’assurance collective ont pour leur part fait moins bonne figure en 2006, s’établissant à 6,2 M$ comparés à 9,6 M$ en 2005, pour un recul de 35,4%. Cette détérioration survient malgré une hausse de 10% des ventes dans ce secteur entre 2006 et 2005. C’est que les demandes de règlement ont coûté plus cher à l’assureur en 2006.

Enfin, le reste du bénéfice net d’Empire Vie pour 2006 est issu du capital et de l’excédent. Ce bénéfice s’est établi à 37,5 M$ en 2006, contre 34,6 M$ en 2005, pour une hausse de 8,4%. Le bénéfice issu du capital et de l’excédent représente le revenu tiré des placements faits sur l’excédent attribuable aux titulaires de polices et sur l’avoir des actionnaires.

Publicité
Sur le même sujet …