MENU

… et La Capitale veut recruter davantage d’agents affiliés

par Sophie Boltz | 18 juin 2013 14h58

La Capitale assurances générales cherche à grossir les rangs de son réseau d’agents affiliés. L’assureur veut en recruter le plus possible, à la grandeur du Québec. Il souhaite tout particulièrement en recruter dans le Grand-Montréal, c’est-à-dire sur l’ile de Montréal, dans la Couronne Nord et en Montérégie.« Nous ne nous imposons pas de limites en matière de recrutement dans cette région qui compte près de 4 millions d’habitants. Il y a suffisamment de place pour que nous puissions croitre », a indiqué en entrevue au Journal de l’assurance, Michel Duval, directeur principal réseau des agents affiliés de La Capitale.

Lorsque l’assureur recrute un nouvel agent affilié, il lui offre un soutien beaucoup plus important que par le passé. Il lui fait suivre des séances de formation durant plusieurs semaines. Une fois en affaires, l’agent doit suivre d’autres formations portant sur des sujets allant des produits d’assurance aux médias sociaux, en passant par les techniques de vente et le réseautage.

La Capitale offre aussi à l’agent un soutien dans le domaine du markéting. « Nous disposons de plus de budget. Le markéting est adapté à la réalité de la région dans laquelle se trouve l’agent affilié », précise M. Duval.
Au dire de ce dernier, l’assureur aide les agents ayant un permis en assurance aux entreprises à développer leurs affaires dans ce segment de marché.

Autre avantage : si un agent affilié réfère à La Capitale un nouveau partenaire, l’assureur lui offre la possibilité de le servir directement. Ainsi, le cabinet Assurances Pierre & Baguidy, qui est allé chercher Antirouille Métropolitain à titre de nouveau partenaire, peut maintenant offrir à ses clients une remise de 15 $ sur leur prochain traitement antirouille, lorsque ceux-ci remplissent une soumission. C’est cet agent qui traite toutes les demandes des clients intéressés par cette offre. « Lorsqu’un agent nous réfère un nouveau partenaire, nous lui offrons la possibilité d’être notre point de chute », souligne Sylvie Chartrand, directrice principale, développement de l’administration publique et partenaires d’affaires, au sein de La Capitale.

Si l’assureur incite ses agents affiliés à tisser de nouveaux partenariats, il cible certaines structures. « Nous avons des critères bien précis, dit Mme Chartrand. Nous nous intéressons aux associations ayant un certain nombre de membres ou encore aux entreprises ayant un certain nombre d’employés. Nous nous intéressons aussi aux entreprises détenant un certain volume de clients ». À titre d’exemple, Antirouille Métropolitain possède près de 100 000 clients. Tous les dossiers relatifs à des partenariats ne sont donc pas acceptés. L’entreprise dit ne pas privilégier certaines régions pour le recrutement de partenaires.

Le réseau de La Capitale compte 200 agents affiliés présents dans toutes les régions et tous les grands centres de la province. Selon M. Duval, il s’est enrichi de nouvelles recrues, depuis le début de l’année. Celui-ci n’a pas souhaité les quantifier, mais il a précisé que d’autres agents devraient rejoindre le réseau. La Capitale tente d’ouvrir, chaque année, entre 10 et 15 agences.

Publicité