MENU

Great-West supprimera 13 % de ses effectifs canadiens au cours des deux prochaines années

par Mathieu Carbasse | 25 avril 2017 13h30

Paul Mahon

Après avoir recentré ses activités canadiennes autour des clients collectifs et individuels en novembre 2016, Great-West Lifeco poursuit la transformation de son exploitation canadienne.

La compagnie, qui a enregistré un bénéfice net en baisse de 4 % en 2016, vient ainsi d’informer ses employés qu'elle réduirait ses effectifs au Canada d'environ 1 500 postes au cours des deux prochaines années. Cela correspond approximativement à 13 % de ses 12 000 employés au Canada. La réduction se fera par la compression de l'effectif temporaire, par l'instauration d'un programme de retraite volontaire et par l'élimination de postes suivant un programme de cessation d'emploi.

Pour Paul Mahon, président et chef de la direction de Great-West Lifeco, il s'agit de décisions difficiles mais nécessaires. « Nous sommes déterminés à traiter de manière équitable et respectueuse toutes les personnes touchées, conformément à nos valeurs », souligne-t-il.

Des économies annualisées totales de 200 M$

Les réductions de coûts seront aussi le résultat d'un certain nombre de mesures, notamment la consolidation immobilière, les améliorations de processus et la mise à jour de systèmes d'information. Great-West Lifeco s'attend à réaliser des économies annualisées totales de 200 millions de dollars avant impôts d'ici la fin du premier trimestre de 2019 réparties entre le compte de participation et le compte sans participation.

Une charge de restructuration de 215 millions de dollars avant impôts sera ainsi inscrite dans les résultats du deuxième trimestre de 2017 de la compagnie. Elle inclut les indemnités de cessation d'emploi, les coûts liés à l'optimisation immobilière et les coûts de sortie liés aux systèmes d'information.

« Favoriser la croissance future »

Selon la compagnie, ces réductions de coûts devraient être compensées en partie par la croissance des affaires, ainsi que par l'attrition naturelle en combinaison avec des pratiques d'embauche encadrée. Ces changements devraient l’aider à « tirer profit de son succès passé et à proposer des résultats positifs aux clients dans un contexte mondial où les avancées technologiques et une concurrence accrue influent de plus en plus sur les besoins et les attentes des clients ».

« Pour garantir que nous demeurons concurrentiels et pour favoriser la croissance future, nous réduisons les coûts et améliorons notre efficience, tout en investissant davantage dans des innovations axées sur le client et dans les services que nous offrons, a également souligné M. Mahon. Nous sommes confiants que ces initiatives stratégiques auront des retombées positives à long terme sur les clients, les conseillers, les employés et nos actionnaires. »

Publicité