MENU

Groupe Promutuel : une fusion crée une mutuelle de 65 M$

par Hubert Roy | 18 août 2014 09h00

La fusion de Promutuel Haut St-Laurent et de Promutuel Prairie-Valmont a mené à la création de la plus grosse mutuelle composant le Groupe Promutuel. La nouvelle entité, Promutuel Vallée du St-Laurent, a un volume de primes de 65 millions de dollars (M$). Fait particulier, 60 % de son volume est tiré du courtage. C’est d’ailleurs la mutuelle qui tire le plus de ses affaires des courtiers.« Nous sommes dans une région qui compte beaucoup de courtiers. C’est d’ailleurs plus facile de mener nos affaires en traitant à la fois avec nos courtiers et avec notre réseau d’agents. C’est d’ailleurs très rare que les deux réseaux se touchent », a confié, en entrevue au Journal de l’assurance, Jacinthe Phaneuf, directrice générale de la mutuelle fusionnée.

Elle a aussi expliqué les raisons qui ont poussé les deux entités à combiner leurs forces. « Ça bouge beaucoup dans le marché de l’assurance de dommages en ce moment. Il faut faire face à ces enjeux. La fusion nous permet aussi d’améliorer notre efficacité, nos perspectives de croissance, ainsi que notre rentabilité future. Nous aurons en plus une force de capital financier plus élevée. Nous pourrons par ailleurs développer des compétences accrues pour nos gens, ce qui nous permettra de conserver notre relève », dit-elle.

Promutuel Vallée du St-Laurent couvre un vaste territoire. Il s’étend de Waterloo et Eastman, situés tout près des lignes américaines en Estrie, va jusqu’à Valcourt pour ensuite se rendre de La Prairie jusqu’au Pont Champlain, et complète son quadrilatère à Valleyfield. Le siège social de la mutuelle est à Granby, où elle a d’ailleurs une succursale, mais elle en a aussi à Waterloo, Salaberry-de-Valleyfield, Châteauguay et Valcourt.

« Nous avons un beau potentiel géographique, dit Mme Phaneuf, et nous nous spécialisons tant en assurance des particuliers que dans celle des entreprises et du milieu agricole », dit-elle. La directrice générale a d’ailleurs confié au Journal de l’assurance qu’elle s’attend à boucler 2014 avec un volume de primes dépassant les 70 M$. La mutuelle emploie 100 personnes.

C’est la deuxième fusion que mène Mme Phaneuf depuis le dépôt du rapport de Ernst & Young au Groupe Promutuel. En 2010, elle avait contribué à la fusion de Promutuel Prairie-Valmont, qui était composée de Promutuel Valmont et de Promutuel La Prairie. Cette entité comptait un volume de primes de 36 M$ lors de sa fusion en 2010. Il était de 46 M$ avant cette nouvelle fusion en 2014, alors que Promutuel Haut St-Laurent comptait un volume de 19 M$.

En 2006, Ernst & Young avait recommandé au Groupe Promutuel de fusionner des mutuelles pour gagner en efficacité et résoudre ses problèmes de couverture territoriale. Au début des années 1980, Promutuel comptait une cinquantaine de mutuelles. Lors du dépôt du rapport de Ernst & Young en 2006, elle en avait 35. Elle en compte maintenant 26. Outre les sept fusions de mutuelles, Promutuel Lévisienne-Orléans et Promutuel Dorchester ont quitté le giron du Groupe pour former le Groupe Ledor en 2008.

Publicité
Sur le même sujet …