MENU

InsurTech Québec : une assurtech de Toronto primée

par Alain Castonguay | 10 avril 2019 09h30

De gauche à droite: Anne Lemieux, de Le Camp, Vahid Mirhajili, de Owl.co, Rain Takahashi, de Jauntin, Edouard Ferron-Mallette, de Mr Young, Mathieu Loiselle, de Bloc.Solutions, Félix Deschatelets, de Emma, Patrick Bourbeau, de GFT et Philippe Gosseli

Rain Takahashi n'aura pas fait le voyage pour rien à partir de Toronto, malgré la tempête de neige qui a frappé la région de Québec, ce lundi 8 avril. Le PDG de la plateforme Jauntin est reparti avec deux prix importants lors du concours de pitch organisé dans le cadre d'InsurTech Québec.

La troisième édition d'Insurtech Québec a eu lieu ce lundi au terminal de croisière dans le Vieux-Port, à Québec. Comme lors des éditions précédentes, des dirigeants de jeunes pousses dans le secteur des technologies de pointe en assurance ont participé au concours de pitch.

Cette année, la formule du concours a été revue. Une première sélection des finalistes a été faite, et ceux-ci ont pu faire leur présentation lors d'une séance tenue en avant-midi. On leur accordait quatre minutes, et les cinq membres du jury avaient six minutes pour poser des questions sur leur entreprise.

10 000 $ en bourses

Des bourses de 10 000 $, sommes fournies par les assureurs commanditaires, étaient remises aux participants. La plus importante bourse, d'une valeur de 6 000 $, a été gagnée par Jauntin.

L'application de Jauntin permet aux travailleurs autonomes, aux livreurs ou aux artistes de se munir d'une assurance temporaire pour couvrir leurs biens ou leur activité sur demande. L'application permet d'activer les garanties à l'aide d'un simple clic, lorsque l'utilisateur a besoin de la couverture. Rain Takahashi est aussi reparti avec un autre prix, soit un bloc de 500 heures d'accompagnement offert par le programme « StartUp en résidence » du Mouvement Desjardins.

Vahid Mirjalili, de l’assurtech OWL.Co, basée à Vancouver, a gagné la deuxième bourse en importance, d'une valeur de 2500 $. Il a avoué être venu à Québec pour se faire connaitre par les assureurs de la province. La plateforme de OWL est offerte aux clients des institutions financières et des assureurs.

En utilisant leur numéro de cellulaire ou leur adresse électronique, les clients fournissent instantanément une quantité de renseignements personnels cryptés aux institutions utilisatrices de la plateforme. La plateforme vise à numériser et accélérer les échanges et à améliorer l'expérience du client dans ses communications avec les fournisseurs, notamment pour la distribution de produits d'assurance.

Félix Deschatelets, de la plateforme Emma, a été le lauréat de l'autre prix important, soit un stage de trois mois à l'incubateur Le Camp. Comme deux autres finalistes, il a également reçu une bourse de 500 $. L'application d'Emma cible particulièrement les jeunes mères de famille qui ont très peu de temps à accorder aux représentants des assureurs. Elles peuvent souscrire une police d'assurance à l'aide d'un agent conversationnel. Le processus peut être entièrement automatisé, mais des conseillers certifiés sont aussi en mesure d'accompagner la transaction sur demande.

Les autres finalistes étaient Mathieu Loiselle, de Bloc.Solutions, et Edouard Ferron-Mallette, de Mr Young.

Le jury était formé par Annie Lafond, de SSQ Assurances, Philippe Gosselin, de Desjardins Groupe d'assurances générales, Marc Hughes, de GFT, Xavier Freeman, de AllSet et Keith Beaudoin, de AmpMe J'entreprends Québec.

Publicité
Sur le même sujet …