MENU

La génération Y est trop confiante en matière de finances personnelles

par Andrea Lubeck | 17 février 2017 11h30

Photo : Freepik

Un sondage de la National Endowment for Financial Education (NEFE) conduit par l’Université George Washington démontre que les jeunes de la génération Y mettent des lunettes roses quand vient le temps de décrire leur connaissance des finances.

Si 69 % des sondés évaluaient qu’ils ont une connaissance approfondie des finances, seulement 24 % ont démontré qu’ils détenaient des notions de base et 8 % un fort niveau.

« Les milléniaux sont connus pour avoir une confiance implacable en leurs habiletés. Cette génération est diverse et hautement éduquée. Toutefois, leur excès de confiance les place dans une situation financière fragile, et ils ne le réalisent malheureusement pas, » affirme Ted Beck, président et chef de la direction de la NEFE.

Beaucoup épargnent, mais sont surendettés

Le sondage révèle que 88 % des répondants économisent et que 51 % ont un compte de retraite. De plus, 40 % sont propriétaires et le quart investissent en bourse, dans les obligations ou dans les fonds communs.

Toutefois, NEFE soulève que la génération Y est lourdement endettée. La majorité (53 %) estime qu’elle a trop de dettes. Les deux tiers ont au moins un passif à long terme (prêts étudiants, hypothèque, prêt automobile) et 30 % en ont plus d’un. Environ 20 % de ceux qui ont un compte de retraite ont dû emprunter ou faire un retrait de leurs épargnes retraite.

Un sentiment négatif envers les finances personnelles

Alors que seulement 6 % des sondés sont extrêmement satisfaits de leurs finances, 18 % ne le sont pas du tout. Près de la moitié (48 %) ne serait pas en mesure de débourser 2 000 $ en moins de 30 jours si un imprévu survenait, et 32 % ont mis assez de fonds de côté pour subvenir aux dépenses du foyer.

Publicité