MENU

La part des marchés émergents en assurance doublera d'ici 10 ans, prévoit Swiss Re

par La rédaction | 11 mars 2019 11h30

La Chine et les marchés émergents présentent une croissance telle que la première est destinée à devenir le plus vaste marché d’assurance d’ici au milieu des années 2030, prévoit le Swiss Re Institute dans son plus récent rapport sigma.

Les auteurs de l’analyse indiquent aussi que la part des marchés émergents dans les primes mondiales augmentera d’environ 50 % au cours des dix prochaines années. Le taux de croissance des primes à long terme sera supérieur de 5 points de pourcentage à celui des marchés avancés, selon le Swiss Re Institute. En Asie émergente, le taux de croissance « devrait atteindre le triple de la moyenne mondiale dans les deux ans à venir ».

« Les marchés émergents continueront à obtenir des résultats supérieurs aux marchés avancés en termes de croissance au cours des dix prochaines années, affirme Jean Haegeli, économiste en chef du groupe Swiss Re. Le déplacement du pouvoir économique de l’ouest vers l’est se poursuivra. À cette occasion, la qualité, et non la vitesse de croissance, devient le facteur différenciant parmi les marchés émergents. Parallèlement, les marchés de l’assurance continueront à croitre à un rythme soutenu, et la Chine devrait occuper la place de premier marché de l’assurance d’ici au milieu des années 2030. »

Relation entre demande d’assurance et croissance économique

« Il existe une relation positive forte entre la demande d’assurance et la croissance économique. Le ralentissement économique dans les marchés émergents de ces dernières années ne s’est pas traduit par une baisse correspondante de la croissance des primes, et la dynamique de consommation d’assurance sous-jacente n’a pas été érodée fondamentalement », soulignent les auteurs du rapport.

Le Swiss Re Institute note que les sept marchés émergents les plus vastes pourraient contribuer pour 40 % de la croissance de l’économie mondiale dans la prochaine décennie, et que ces marchés auront une croissance plus modérée, mais aussi plus stable.

« L’assurance a toujours été un des principaux catalyseurs de la croissance économique. Nous devons impérativement continuer à aider les gouvernements, les entreprises et les citoyens à libérer entièrement le potentiel de croissance dans les marchés émergents », ajoute Jayne Plunkett, chef de la direction de Swiss Re Reinsurance Asia.

Le rapport sigma suggère que l’aide pour les marchés émergents se caractérise sous forme de règlementations favorisant la croissance, d’adoption de nouvelles technologies, de progression de l’urbanisation et de promotion de l’inclusion financière.

Publicité