MENU

La santé connectée peut permettre aux assureurs de gérer le risque dans le temps

par Justine Montminy | 09 octobre 2018 09h30

Photo : Freepik

La santé connectée permet aux assureurs d’avoir une vision claire sur les risques de leur portefeuille à long terme, affirme le Dr Laurent Goldstein, président et co-fondateur de l’application de suivi médical QALYO.

Avec le gain en popularité de la télémédecine, de nombreuses applications voient le jour. Le médecin divise la télémédecine en deux catégories : la téléconsultation et la santé connectée. La téléconsultation permet aux patients de consulter un professionnel de la santé à distance via une plateforme numérique à distance et la santé connectée permet le télésuivi, l’enregistrement de données en santé et la transmission de ces données.

Un produit adapté

La santé connectée avec participation active permet aux patients d’enregistrer eux-mêmes dans une application les résultats de certains tests, tels que des résultats de tests cardiaques, des résultats de prise de sang, etc. Selon les données recueillies et selon une analyse basée sur des algorithmes, le patient obtient une note. Il est possible d’évaluer une tendance et de prédire une situation à risque à venir pour les 2 à 3 prochaines années.

« Si les assureurs adoptent de telles applications, ils pourront aussi se projeter dans l’avenir et offrir à leurs clients un produit adapté tout en évaluant le risque. On offre alors un service plus personnalisé », a dit Dr Goldstein lors du Congrès Collectif 2018, organisé par Segic.

Les assureurs doivent tenir compte de cette tendance

Selon le médecin français, le Canada est en avance en ce qui a trait à la télémédecine. Il ajoute que les assureurs n’auront pas le choix de prendre en considération cette tendance puisqu’elle est de plus en plus en hausse. « Tout est connecté aujourd’hui. On prévoit que d’ici 5 ans, 80 % des médecins et des pharmaciens vont prescrire des applications mobiles en santé », dit-il. Dr Goldstein ajoute qu’avoir un tel outil comme ça à la maison sécurise souvent les patients puisqu’ils ont accès facilement à leurs résultats.

Toutefois, il précise qu’avant d’offrir un tel service aux assurés, il est important d’obtenir l’appui des médecins pour qu’ils voient en la télémédecine un outil crédible.

Publicité
Sur le même sujet …