MENU

La technologie et l’assurance : un mariage difficile

par Sandrine Champigny | 25 juin 2014 11h19

Bien qu’elle fasse des pas de géants en termes de visibilité, la technologie n’est pas encore la favorite des consommateurs de produits d’assurance. Internet et les appareils mobiles n’occupent qu’une faible part du marché en termes de primes selon une étude de l’IMB Institute for Business Value. Plus de 60% des contrats d’assurance vendus à travers le monde passent encore par les intermédiaires traditionnels. Si Internet n’est pas encore au sommet en termes de moyens de se procurer de l’assurance, il gagne de plus en plus de terrain. Avec son arrivée et celles des téléphones mobiles, les ventes directes ont connu une hausse. Dans sa plus récente étude sigma, Swiss Re indique qu’Internet aurait remplacé le téléphone comme moyen le plus prometteur de vendre de l’assurance. Selon un sondage mené par le réassureur, aux États-Unis, 73 % des gens qui magasinent une nouvelle police d’assurance se tourneront vers le Web d’abord pour aller y trouver de l’information. Internet est ainsi considérée comme la source d’information la plus fiable dans le domaine.

Publicité
Sur le même sujet …