MENU

L’assureur spécialisé Beazley étend sa présence au Canada

par Mathieu Carbasse | 06 février 2017 11h30

Photo : Freepik

Beazley étend sa présence au Canada en procédant à l’acquisition de l’agent général spécialisé Les Souscripteurs de Creechurch (Creechurch Underwriters). Les 30 salariés de Creechurch resteront basés dans ses bureaux de Toronto, Montréal et Vancouver, et continueront d’être dirigé par Phil Baker, qui relèvera de Gerard Bloom, directeur des lignes financières internationales. À noter qu’en 2016, Creechurch a généré 36 millions de dollars de primes.

« Nous sommes ravis d’accueillir cette équipe hautement respectée chez Beazley, déclare Gerard Bloom. Nous avons hâte de travailler ensemble pour construire la présence de Beazley au Canada en améliorant les couvertures existantes et en fournissant un support plus fort au "middle market" et aux comptes à risques élevés, ainsi qu’en lançant de nouveaux produits. »

De son côté, Phil Baker, président de Creechurch, se réjouit de cette transaction. « Nous avons entretenu un partenariat commercial couronné de succès avec Beazley depuis nos débuts en 1996, explique-t-il. Nous connaissons très bien les personnes qui travaillent chez Beazley, ainsi que leurs produits et leur culture – c’est une bonne association. »

Programmes d’assurance pour les PME

Depuis sa création en 1996, Creechurch s’est construite une forte réputation en fournissant des programmes d’assurance adaptés aux petites et moyennes entreprises dans un large éventail d’industries et de professions, incluant la technologie de l’information, les sciences de la vie et la santé, la fabrication et la distribution, ainsi qu’aux architectes et ingénieurs.

Il propose aussi des produits spécifiques pour la cyber-responsabilité, la responsabilité des administrateurs et des dirigeants, la responsabilité professionnelle, les erreurs et omissions, les fautes médicales, la responsabilité civile générale ainsi que l’assurance biens.

De son côté, Beazley, en partenariat avec  Munich Re, lançait en avril 2016, une couverture dédiée aux multinationales contre les cyber-attaques pouvant atteindre 130 millions de dollars.

Publicité
Sur le même sujet …