MENU

Le cas des Industries Lassonde : comment réduire plusieurs facteurs de risques

par Alain Thériault | 08 octobre 2018 07h00

Mathieu Girard

Au fil des ans, Industries Lassonde a adopté plusieurs mesures qui lui ont permis de réduire sensiblement ses couts de santé, notamment en agissant sur la sécurité et les habitudes de vie.

Mathieu Girard, gestionnaire en santé, sécurité et mieux-être opérations canadiennes et conseiller en ressources humaines des Industries Lassonde, a fait état du cas de son entreprise lors du Colloque d’assurance collective organisé à Montréal en avril par Segic.

Pour encourager les saines habitudes de vie, Lassonde a pris plusieurs mesures. Les employés sont entre autres invités à remplir un profil santé sur leurs habitudes de vie, notamment sommeil, gestion du stress et tabagisme, a expliqué M. Girard.

« Nous avons embauché des kinésiologues et une infirmière clinicienne sur place, pour nous aider à mettre de l’avant notre programme. L’infirmière peut ainsi proposer un programme d’action aux employés au besoin. »

Au nombre des résultats, il évoque le programme de soutien pour cesser de fumer. «  Au début des années 2010, nous avions 24 % d’employés fumeurs. Maintenant nous sommes rendus entre 16 % et 17 % ». a révélé M. Girard.

Lassonde a aussi travaillé très fort sur l’environnement de travail. « En 2015, nous avions eu 48 accidents de travail dans nos usines nord-américaines. L’an passé il n’y en a eu que 15, a révélé M. Girard. On voit le fruit de nos efforts. Tout est dans le travail de sensibilisation et de responsabilisation des employés au niveau de la sécurité, mais aussi celui de la santé et du mieux-être. »

Lassonde a aussi jugulé les couts en optant pour l’autoassurance en soins de santé et dentaires. L’entreprise voulait réduire les couts, mais aussi avoir une plus grande flexibilité. Mathieu Girard a rappelé l’importance pour l’entreprise de limiter les pertes. Lassonde a fixé l’arrêt de perte pour les soins de santé à 50 000 $ par certificat d’assurance. Toute réclamation hors Canada est mise en commun dès le premier dollar.

Cette structure permet à Lassonde de réaliser d’importantes économies. « Selon la Société de compensation en assurance médicaments du Québec, si le risque de notre groupe était pleinement assuré par un assureur, cela équivaudrait à une mise en commun de 120 000 $ par certificat », a révélé M. Girard.

Publicité
Sur le même sujet …